mis à jour le

Banques : Ecobank se porte très bien

Pour faire « l'état de santé » d'Ecobank, la banque panafricaine, le directeur général de l'institution financière, Cheick Travaly, entouré de ses collaborateurs, a animé ce vendredi 19 avril 2013 une conférence.

Ecobank se porte actuellement à merveilles. C'est en substance ce qui ressort de cette rencontre avec la presse. Créée le 10 juillet 1996, Ecobank a su, en 16 ans, s'imposer sur le secteur bancaire en Afrique et surtout au Burkina. Au Pays des Hommes intègres, elle occupe la première place au classement devant onze autres banques. Selon M. Travaly, son institution compte aujourd'hui 245 409 clients et emploie 418 personnes. Avec ses 41 agences, Ecobank couvre la quasi-totalité du territoire national. Le revenu par action ordinaire de la banque était de 126 en 2012 et le coefficient d'exploitation de 56%. « Au plan international, ce coefficient est parmi les meilleurs », a précisé Cheick Travaly.

Même au plan international, le groupe Ecobank rayonne dans le monde bancaire. Il compte un total bilan de 9 919 milliards de francs CFA et des capitaux propres de 1082 milliards de francs CFA. Ses résultats nets en 2012 étaient de 146 milliards FCFA. Comme son slogan « La banque panafricaine », l'indique, Ecobank est présente dans toutes les régions de l'Afrique et même au-delà. « Nous sommes aujourd'hui présents dans 33 pays africains. Nous avons aussi des représentations à Paris, à Londres, à Dubaï et à Pékin », a ajouté le directeur général de la banque qui fait remarquer que 9,6 millions de personnes possèdent des comptes dans cette banque qui emploie 18 500 personnes. Grande institution bancaire, la société compte 1700 guichets automatiques de banque et 1200 agences à travers le monde.

Conscient des reproches qui leur sont formulés par les clients, le directeur général a annoncé de grandes réformes pour 2013. Pour la clientèle, la direction entend travailler à réduire le temps d'attente en agence, à améliorer la disponibilité des guichets automatiques de banque et à ouvrir une agence à Koudougou. Elle a également en projet de mettre aux normes 11 agences et de proposer de nouveaux produits dont Airtel Money, Ecobank OMNI et Ecobank Advance Account. « En plus de cela, nous allons aussi équiper des écoles et nous organiser à financer les études. Car cela relève aussi de notre responsabilité sociale », a annoncé Cheick Travaly.

Jacques Théodore Balima

Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

banques

AFP

La Banque centrale du Nigeria réadmet les banques sur le marché international des changes

La Banque centrale du Nigeria réadmet les banques sur le marché international des changes

Finance

Peut-on (encore) se passer des banques au quotidien en Tunisie?

Peut-on (encore) se passer des banques au quotidien en Tunisie?

AFP

En Afrique, la montée en puissance de banques locales redistribue les cartes

En Afrique, la montée en puissance de banques locales redistribue les cartes