mis à jour le

Révision de la Constitution : Quel régime pour l’Algérie ?

Même timide, le débat sur la prochaine révision de la Constitution se fait entendre. A défaut d'un débat politique, c'est sur le terrain académique que les avis s'expriment.

L'essentiel du débat sur la révision de la Constitution porte sur le régime politique algérien. Car, in fine, la vraie question qui se pose est celle de savoir dans quel régime politique sommes-nous ? Présidentiel ? Parlementaire ? Hybride ? Ce sont de vrais questionnements pour un pays qui ambitionne de réformer sa Loi fondamentale en profondeur.

Selon la constitutionnaliste Fatiha Benabbou, le régime politique en Algérie n'est pas clair. Il est l'émanation des « incertitudes » et des « instabilités politiques chroniques » qui caractérisent le pouvoir politique dans le pays. Chose qui a donné une « primauté » au président de la République. Cela est un régime « présidentialiste » et non « présidentiel ». Pis, la juriste, qui a accordé une longue interview au quotidien El-Watan week-end, estime que dans un passé récent, les prérogatives du président de la République et du chef du gouvernement (ou premier ministre) n'étaient pas franchement claires. La clarification n'a été apportée que lors de la dernière révision de 2008.

Plus généralement, Fatiha Benabbou a estimé que le régime présidentiel est typique des USA. Il n'est donc transposable nulle part au monde. Surtout que dans les faits, précise-t-elle, aux Etats-Unis, la séparation et l'équilibre des pouvoirs (exécutif, législatif et judiciaire) et bien réel. Chose qui n'est pas évidente chez nous.

Peut-on garder un parlement bicaméral ? « Possible », répond la juriste. A condition de définir les prérogatives des deux chambres parlementaires, notamment celles du conseil de la Nation.

Mais le plus important dans cette intervention est qu'elle partage l'avis de beaucoup de politiques : une révision de la Constitution n'est pas uniquement affaire de juristes. La révision de la Loi fondamentale doit être l'émanation des différents courants de la société. Or, selon la manière avec laquelle la révision de cette année est entamée, on sera loin  du compte !

Essaïd Wakli

Algérie Focus

Ses derniers articles: En Algérie, le remaniement accouche d'un gouvernement sans hommes politiques  Un coup d’Etat en Algérie: la folle prédiction israélienne qui amuse les Algériens  Une enquête inédite révèle l'immense patrimoine immobilier parisien de dirigeants algériens 

Constitution

AFP

Côte d'Ivoire: promulgation de la nouvelle Constitution

Côte d'Ivoire: promulgation de la nouvelle Constitution

AFP

Côte d'Ivoire: 2 opposants

Côte d'Ivoire: 2 opposants

AFP

Côte d'Ivoire: ouverture de la campagne du référendum sur la Constitution

Côte d'Ivoire: ouverture de la campagne du référendum sur la Constitution

régime

AFP

Zambie: le candidat battu de l'opposition appelle

Zambie: le candidat battu de l'opposition appelle

AFP

Les Zimbabwéens "unis dans la colère" contre le régime Mugabe

Les Zimbabwéens "unis dans la colère" contre le régime Mugabe

AFP

Egypte: le régime est en "guerre" contre la presse

Egypte: le régime est en "guerre" contre la presse