mis à jour le

L’Adema face à la présidentielle de 2013 : Eviter le scénario de 2002

L'Adéma/PASJ vient de porter son choix sur un jeune candidat qui a eu la baraka de l'actuel président par intérim du parti. Mais le défi qui attend ce jeune n'est pas des moindres, car tous les partis désireux de présenter un candidat à l'élection présidentielle de 2013 n'attendaient que l'Adéma pour se prononcer.

Le Bureau exécutif de l’Adema Pasj

 En tant que première force politique  de 1992 à nos jours, la Ruche voudrait bien témoigner de sa vigueur à travers un choix qui a surpris plus d'un. Le premier fait qui comptera beaucoup est le choix du changement et de la jeunesse.

C'est dire que les responsables de la Ruche ont franchi la première étape de la course vers Koulouba avec succès. La deuxième étape concerne la conviction du candidat, car si son choix est vivement contesté par certains, il est important qu'il prouve qu'il dispose de qualités intrinsèques afin de donner raison aux responsables du parti.

Déjà, certains candidats probables sont en pleine tractations au sein de l'Adéma pour piquer des électeurs par le pouvoir de l'argent. C'est ainsi que les partisans de Modibo Sidibé et ceux de Soumaïla Cissé ne manquent pas d'occasion pour faire savoir leur intention de tirer de la Ruche le maximum d'électeurs afin de hisser leurs mentors au-dessus des autres. C'est dire qu'ils comptent sur les mécontents du choix pour renflouer leurs rangs.

Rappelons qu'en 2002, après le choix de Soumaïla Cissé comme candidat du parti, bon nombres de militants et cadres du parti de premier ordre ont tourné leur veste notamment au profit du général ATT. Même quand Soumaïla s'est retrouvé au second tour contre ATT, la trahison a été flagrante. Ce sont les électeurs de l'Adema qui ont voté contre lui pour faire basculer les résultats en faveur du candidat adversaire. Le parti pourra-t-il éviter que ce même scénario se reproduise ?

Rôle de la jeunesse

En effet, la jeunesse du PASJ devrait faire un sursaut. Car l'élection présidentielle est un test grandeur nature par lequel les grands partis doivent s'illustrer. De même, le parti est à la quête du fauteuil présidentiel qu'il a perdu depuis 2002. Cela passe par une démonstration de sa grandeur. Ainsi, selon certains observateurs, si l'Adéma agit en rangs serrés, son candidat se retrouvera à coup sûr au 2e tour.

Mais la plus grande tâche appartient à la jeunesse de faire preuve de maturité notamment en refusant de céder au pouvoir de l'argent des « ploutocrates » en acceptant de voter leur candidat et votant massivement. Il faut dire par ailleurs que certains candidat non moins favoris, s'ils sont élus viseront comme première mission, l'affaiblissement sinon la dislocation de la famille Adéma.

Drissa Tiéné

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

présidentielle

AFP

Présidentielle en Gambie: avance réduite pour le vainqueur Barrow

Présidentielle en Gambie: avance réduite pour le vainqueur Barrow

AFP

Ghana: dernière ligne droite avant la présidentielle

Ghana: dernière ligne droite avant la présidentielle

AFP

Ghana: les rastas prêchent pour la paix avant la présidentielle

Ghana: les rastas prêchent pour la paix avant la présidentielle

2013

AFP

Madagascar: reprise du procès du lynchage d'un Français et d'un Italien en 2013

Madagascar: reprise du procès du lynchage d'un Français et d'un Italien en 2013

AFP

Attaques de 2013 en RDC : vingt ans de prison pour 17 adeptes d'une secte

Attaques de 2013 en RDC : vingt ans de prison pour 17 adeptes d'une secte

AFP

Comores: lourdes condamnations après la tentative de putsch d'avril 2013

Comores: lourdes condamnations après la tentative de putsch d'avril 2013