mis à jour le

Accusé, Me Madické Niang se défend : «Je prends Dieu à témoin que je ne l’ai jamais manipulé»

«C'est faux ! Pourquoi je le fe­rais ? Serigne Moustapha Mba­cké a des relations personnelles avec Ka­rim et qui ne datent pas de maintenant. Je prends Dieu à témoin que je ne l'ai jamais manipulé. D'abord, il m'a fait appeler par son représentant à Dakar et son bras droit. Il est allé rencontrer Karim et après, il m'a appelé pour me dire qu'il venait de le voir et qu'il se portait bien. Ensuite, il m'a dit : «Si le Président (Wade) vous appelle, dites-lui que Karim se porte bien.» C'est tout ! Ces gens racontent des histoires parce que je ne savais même pas qu'il était à Dakar. Vraiment, je ne comprends pas l'intérêt de cette polémique. Et puis, quand même, Serigne Mous­ta­pha, c'est le fils aîné du khalife, une personne de son âge et un érudit comme lui, on ne peut pas le manipuler. Je le manipulerais au profit de qui ? Pourquoi. Non, j'ai mon chapelet et au moment où je vous parle je suis sur une natte de prière. Encore une fois, ce sont des mensonges ! Dans ce Sénégal, c'est facile que des gens débitent, mais il y aura un moment de comptes. Ceux qui racontent des histoires auront demain à le répéter devant le Créateur. Vous savez, depuis que cette affaire a commencé, des gens qui sont favorables à l'autre camp ont essayé d'amoindrir une telle information en faisant tout pour dire qu'il n'est pas venu pour le compte du khalife ou qu'il est manipulé. Je pense que dans le bureau du khalife, il y a des gens très proches de Macky tout comme d'autres qui continuent d'être nos amis.»

le Quotidien

dieu

AFP

Le président de la Cour suprême kényane a deux maîtres: Dieu et la Loi

Le président de la Cour suprême kényane a deux maîtres: Dieu et la Loi

AFP

Kenya: le bidonville de Mathare écoute Dieu en attendant Odinga

Kenya: le bidonville de Mathare écoute Dieu en attendant Odinga

AFP

Quand les Nigérians s'en remettent

Quand les Nigérians s'en remettent