mis à jour le

Reconnus coupables de vol qualifié et de complicité : Adama Coulibaly et Modibo Barry écopent de 3 ans d’emprisonnement et doivent verser 1 500 000 CFA aux victimes

La cour d’assises de Bamako a condamné Adama Coulibaly et Modibo Barry à 3 ans d’emprisonnement et au paiement de 1 500 000 F CFA aux victimes Adama Diallo et Djibril Sidibé. Ils ont été ainsi reconnus coupables de vol qualifié et de complicité. Quant à Seydou Traoré, il n’a pas comparu. Il a été condamné par contumace à une peine exemplaire.

ll ressort de l’arrêt de renvoi présenté à la Cour que dans la nuit du 31 août 2010 aux environs de 00 heure 20 minutes, une équipe de patrouille de la brigade territoriale de gendarmerie de Oulessebougou a appréhendé un véhicule 4×4 de marque Nissan immatriculé F 7932 MD. Cela fait suite à de nombreuses informations faisant états de mouvements incessants dudit véhicule transportant de la viande volée à destination de Bamako. Selon toujours l’arrêt de renvoi, le chauffeur du véhicule, Adama Coulibaly a dit qu’il était présent dans le secteur pour voler les animaux, les abattre et transporter la viande à Bamako.

L’arrêt de renvoi nous renseigne qu’un certain Kalilou qui était en compagnie d’Adama a pu s’enfuir. Il en a été de même pour un certain Balla qui a été informé par Kalilou de leur mésaventure.Les recherches de la gendarmerie ont permis de mettre la main sur Modibo Barry, un boucher, Seydou Traoré qui serait l’apprenti de Balla et Ramata Sangaré qui achetait les têtes et les pattes des bovins volés.

Depuis l’enquête préliminaire Ramata Sangaré a été acquittée. Puisque, dit-on, elle n’a jamais participé au vol. Adama Coulibaly, selon toujours l’arrêt de renvoi a reconnu les faits devant la gendarmerie avant de se rétracter devant le magistrat instructeur. Quant à Seydou Traoré qui n’a pas comparu devant le tribunal, il a déclaré à l’instruction qu’il est un boucher au même titre que son chef  Balla qui n’a jamais été recherché par les enquêteurs. Les déclarations de Modibo Barry citées dans l’arrêt de renvoi rapportent qu’il a reconnu les faits devant la gendarmerie avant de les nier devant le juge d’instruction. En effet, il a dit qu’il abattait et dépouillait les animaux avec Kalilou contre 5 000 F CFA par tête.

Devant la cour d’assises ce mercredi, ce sont seulement  Adama Coulibaly et Modibo Barry, sur les cinq ou six personnes citées dans le dossier, qui ont comparu. Tous deux ont soutenu devant la cour qu’ils ignoraient le caractère frauduleux de la viande. Ils ont dit à la barre qu’ils étaient sur les lieux pour faire leur travail moyennant un payement. Modibo Coulibaly, chauffeur de formation et Modibo Barry, boucher de sont état ont dit que c’est Balla qui payait leur service. Se prononçant sur le caractère nocturne des opérations, les accusés ont dit que le travail du boucher se fait dans la nuit.

 Cela va permettre à la population d’avoir la viande tôt le matin.

Pour le ministère public représenté par  Abdou Coulibaly, ces déclarations des accusés ne tiennent pas. Elles ont pour objectif de divertir la cour. Abdou Coulibaly a soutenu qu’ils savaient que leurs activités étaient illégales et cela compte tenu de la somme élevée qu’ils recevaient des mains de Balla. Il a demandé à la cour de les maintenir dans les liens de la culpabilité et d’appliquer la justice en pareille circonstance.

Les avocats commis pour la défense des accusés se sont aussi manifestés. Maitres Djibril Coulibaly et Youssouf B Keita ont soutenu que les vrais coupables sont  ailleurs. Ils ont montré les insuffisances contenues dans le dossier. Les deux avocats ont dénoncé la non comparution des autres individus cités dans le dossier. Pour eux, il appartient à la justice de les rechercher.

Pour Youssouf B Keita, les enquêteurs ont retenu seulement des citoyens qui exercent leur profession. L’un chauffeur, dit-il, a pour rôle de transporter et l’autre boucher, son travail consiste à abattre et à dépecer. Il ne leur revient pas de demander la provenance des animaux. En plus, déclare-t-il, la partie civile a reconnu devant la cour qu’elle ne peut pas dire avec exactitude   que c’est Adama Coulibaly et Modibo Barry qui sont leurs voleurs.

Le brillant avocat a demandé à la cour d’examiner et de mesurer les conséquences de la décision qu’elle va prendre. Les avocats ont indexé la mauvaise volonté de l’instruction de la recherche de la vérité. Comme le ministère public, ils ont plaidé les circonstances atténuantes pour les accusés. La cour présidée par Amadou S Sidibé a reconnu Adama Coulibaly et Modibo Barry coupables de crime de vol qualifié et complicité.

Au bénéfice des circonstances atténuantes, la cour a condamné Adama Coulibaly et Modibo Barry à 3 ans d’emprisonnement. Elle a aussi demandé aux inculpés de verser 1 500 000 F CFA à la partie civile, notamment à Adama Diallo et Djibril Sidibé tous deux victimes de vol à Ouléssébougou à la même période.

Quant à Seydou Traoré, il a été condamné par contumace à une peine exemplaire.

 Moussa SIDIBE

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

vol

AFP

Crash d'un vol EgyptAir: après des mois, l'Egypte va rendre les corps

Crash d'un vol EgyptAir: après des mois, l'Egypte va rendre les corps

AFP

Crash vol EgyptAir Paris-Le Caire: traces d'explosif sur des victimes

Crash vol EgyptAir Paris-Le Caire: traces d'explosif sur des victimes

AFP

Vol MH370: Des débris retrouvés à Madagascar?

Vol MH370: Des débris retrouvés à Madagascar?

victimes

AFP

Tunisie: reprise des auditions des victimes de la dictature

Tunisie: reprise des auditions des victimes de la dictature

AFP

Nigeria: l'impossible retour des victimes de Boko Haram

Nigeria: l'impossible retour des victimes de Boko Haram

AFP

Des réfugiés burundais rendent hommage aux victimes de décembre 2015

Des réfugiés burundais rendent hommage aux victimes de décembre 2015