mis à jour le

Réservez vos

Réservez vos billets, bientôt, vous irez courtiser la copine de votre grand'mère à l'âge de 16 ans. En effet, grâce à un jeune inventeur iranien, le voyage dans le temps, sera, bientôt, une simple banalité. Ce jeune prodigieux scientifique iranien vient de déposer un brevet auprès du Centre étatique d'Inventions stratégiques, de l'Iran, pour une machine à voyager dans le temps nommée « Aryayek ».Je vous assure que c'est vrai. Ce n'est pas de la science fiction. Visionnez, à ce propos, les vidéos, ici-bas, et vous serez étonné. Ce nouveau génie de l'Humanité s'appelle Ali Razeghi. Il a déclaré à propos de son invention : « D'après ses dimensions, mon invention ne dépasse pas un ordinateur. L'appareil est capable d'imprimer des prédictions sur une durée de cinq à huit ans. Les résultats seraient précis à 98%. La machine ne vous transporte pas dans l'avenir, mais transporte l'avenir auprès de vous ». Voilà. Décommandez, maintenant, vos billets de voyage dans le temps, ce ne sera pas pour cette fois-ci. Dommage ou tant pis, pour la copine de grand maman, elle sera obligée de se farcir le copain de votre grand père, ou celui qui lui tient lieu de cela, dans l'éventuelle ignorance du porteur réel des gènes dont votre copain est l'heureux et l'illustre héritier.

Selon l'inventeur de cette, peu habituelle, machine à voyager dans le temps, les autorités iraniennes pourraient prédire, désormais, l'éventualité de conflits militaires avec les autres pays, ainsi que des variations dans les cours des monnaies et des prix du pétrole. Ali Razeghi a passé dix ans à travailler sur sa machine révolutionnaire. La machine n'est pas encore à vendre mais déjà, les listes d'attente comptent des dizaines de milliers d'Iraniens désireux d'aller voir ailleurs s'ils y sont, déjà. D'après certaines sources, ils se bousculent devant la maison de l'inventeur. On compte, déjà, des dizaines de morts et de blessés piétinés sous le soleil. Quand le temps est couvert, il est interdit de piétiner les candidats au voyage dans le temps. Tous, ne voient pas la différence entre voyager, soi- même, dans le temps et faire voyager le temps vers soi. Moi non plus du reste, mais je fais semblant de maitriser le sujet.

Finalement, toute réflexion faite, je crois avoir compris pourquoi les iraniens tiennent tant à tester les capacités temporelles de cette invention incroyable. Et tenez-vous prêts à recevoir une révélation formidable. Ali Razeghi, l'inventeur de cette machine à faire voyager le temps est un arnaqueur. En effet, il ne serait pas le premier iranien à avoir inventé une machine à voyager dans le temps. Déjà Koumëny, bien longtemps avant lui, avait fait faire à tous les iraniens un voyage de quatorze siècles dans le passé. Mais sa machine n'était qu'un prototype, qu'il venait, à peine, de mettre au point. De ce fait elle souffrait, bien évidemment, de plusieurs maladies de jeunesse. Ainsi, elle était prévue pour voyager dans un sens et pas dans l'autre. En conséquence de quoi, plusieurs dizaines de millions de bons et loyaux iraniens et iraniennes qui, la veille dansaient tranquillement dans leurs boites de nuit préférées, se sont trouvés, à leur arrivée, bloqués dans un passé lointain et incertain.

Ali Razeghi cherchait-il à corriger les défauts de la machine de Koumëny, tombée en panne à l'arrivée, laissant, de la sorte, en rade, les iraniens? Cela pourrait bien expliquer son approche, radicalement, différente du voyage dans le temps. En choisissant de faire voyager le temps plutôt que les êtres humains, il épargnerait, ainsi, d'éventuelles déconvenues liées à ce type de voyage particulier. Ainsi, il n'y aurait plus de naufragés du voyage dans le temps. Ni dans ce temps-ci ni dans l'autre, intimement, lié à l'au-delà. Si telle est, en effet, la véritable intention d'Ali Razeghi, on ne peut que louer son sens de la responsabilité, envers ses compatriotes victimes, auparavant, d'un autre inventeur doublé d'un mauvais plaisantin, peu scrupuleux et peu soucieux du sort d'autrui.

Ce qui m'inquiète, c'est que, je crois savoir de sources sûres, que le secret de la machine à rater son voyage dans le temps, due au génie malfaisant de Koumëny, n'a pas été égaré dans le temps. Il a refait surface et selon mes sources, c'est Rached Ghannouchi, en personne, qui en est, maintenant, l'heureux dépositaire. Rached Ghannouchi se préparerait activement, en grand secret, à tester la machine infernale auprès des tunisiens. Déjà, les effets du voyage dans le temps commencent à se faire sentir. Vous ne trouvez pas que la rue se remplit, de plus en plus, de fantômes du passé, de noir habillés ? Des iraniennes, dépêchées par Koumëny, pour nous souhaiter la bienvenue ? Rached Ghannouchi, malgré son inculture scientifique, semble déterminé à aller jusqu'au bout de son grotesque projet.

Attention aux dégâts ! Y a-t-il un homme courageux pour oser l'arrêter, avant qu'il ne soit trop tard ? Sinon, c'en est fini de nous, pour un bout de temps, au moins. A tout hasard, j'ai pris soin d'emporter, avec moi, la machine/ordinateur d'Ali Razeghi qu'il a bien voulu me céder en contrepartie de la promesse de le sauver du passé simple pour lui donner une chance de recomposer son passé. En dernier recours, je suis prêt à mouliner contre Rached Ghannouchi, machine à voyager dans le temps contre machine à faire voyager le temps. Ne vous inquiétez pas, la victoire sera mienne, car j'ai ma botte secrète. Je la dois à d'Artagnan, le malin. Au moment où il s'y attendra le moins, je tirerai le temps d'au dessous de ses pieds plats. Il choira de tout son long, et succombera, promptement, dans d'affres souffrances, à ses nombreuses blessures temporelles. Je l'enfermerai, ensuite, dans une boucle temporelle, que je placerai hors du temps, d'où il ne sortira que le jour du jugement dernier pour rendre compte de ses méfaits, à son Seigneur. Je serai témoin.

Vérification faite, il semble bien que Koumëny, lui, même, n'a pas, à proprement parler, inventé la machine à voyager dans le temps. L'invention de cette machine semble plus veille de 25 siècles, au moins ! Incidemment, peut-on dater une machine à voyager dans le temps ? Mais, bon, on ne va pas parler des paradoxes du temps et de l'espace, n'est-ce pas ? Je disais, donc, que la machine à voyager dans le temps est vieille de quelque 25 siècles et, le plus drôle, c'est que c'est un autre iranien qui semble l'avoir inventée. A l'époque, du reste, on les appelait les perses. Probablement pour leurs percées incessantes en matière de bizarreries humaines. Voyez le jeu d'échecs. C'est un autre perse qui en a fait la percée, il y a bien longtemps de cela. C'est là que vous trouverez, d'ailleurs, le lien entre le perse, vrai inventeur de la machine à voyager dans le temps et le perse, inventeur des échecs, pour perdre le temps. Cela fera l'objet d'un autre écrit que je consacrerai, tant, au vrai inventeur de la machine à voyager dans le temps qu'à celui qui nous a donné la joie de perdre son temps. Mais, chut ! Ne dit-on pas que l'Homme, depuis, qu'il est Homme, ne fait rien d'autre que se hâter de gagner du temps, pour s'amuser, ensuite, à le perdre inutilement ?

Par RidhaBenKacem

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes