mis à jour le

Des experts proches du pouvoir

Ils sont 5. Cinq personnes discrètes, spécialisées chacune à sa manière dans l'étude du droit constitutionnel. Bouzid Lazhari, Mekamcha El Ghaouti, Azzouz Kerdoun, Faouzia Benbadis et Abderrazak Zouina ont été chargés par le président de la République d'étudier les propositions de modification de la Constitution faites par le gouvernement et les partis politiques. Leurs profils professionnels sont similaires. Des hautes études en droit ou en science politique, parfois terminées à l'étranger, des responsabilités universitaires et politiques. Ainsi, Bouzid Lazhari, 60 ans, doctorant en droit international à l'université de Glasgow au Royaume-Uni, est sénateur. Mekamcha El Ghaouti, professeur de droit, a été ministre de la Justice en 1999. Azzouz Kerdoun, 66 ans, docteur en droit de l'université de Montpellier, enseigne le droit de l'environnement, dirige un laboratoire de recherche et fait partie des experts des droits de l'homme de l'ONU. Pour certains, leurs responsabilités politiques les rendent proches du pouvoir. Faouzia Benbadis est membre du Conseil de la nation, nommée au titre du tiers présidentiel, depuis 2008. Bouzid Lazahri est le représentant de l'Algérie au Conseil des droits de l'homme de l'ONU, où sa mission est de défendre la position du pays. «Cadre du FLN spécialisé dans les questions juridiques», selon Aïssi Kassa, chargé de la communication du parti, Bouzid Lazhari faisait partie de la commission du parti présidentiel chargée de rédiger le programme de Abdelaziz Bouteflika avant la campagne de 2004. Nommé sénateur depuis 1997, il a participé à la révision de la Constitution de 2008. La plupart d'entre eux sont méconnus de la population. Azzouz Kerdoun, pourtant expert du droit de l'environnement, est inconnu du milieu des militants écologistes de la région. Faouzia Benbadis et Abderrazak Zouina n'ont laissé que très peu de trace de leur vie professionnelle. Impossible d'ailleurs de trouver une photographie de ce dernier. Pourtant, quatre des cinq membres de cette commission ont une expertise indéniable en droit, ce qui confirme leur rôle, plus technique qu'idéologique, une mission qui vise «à adapter la Loi fondamentale aux exigences constitutionnelles nouvelles suscitées par l'évolution rapide de notre société et aux mutations en cours à travers le monde», selon les mots du Premier ministre Abdelmalek Sellal.

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

experts

AFP

Les experts de l'ONU tués en RDC induits en erreur par une fausse traduction

Les experts de l'ONU tués en RDC induits en erreur par une fausse traduction

AFP

RDC : l'ONU nomme ses experts pour le Kasaï sous le regard de Kinshasa

RDC : l'ONU nomme ses experts pour le Kasaï sous le regard de Kinshasa

AFP

RDC: l'ONU va envoyer des experts pour enquêter sur les violences au Kasai

RDC: l'ONU va envoyer des experts pour enquêter sur les violences au Kasai

pouvoir

AFP

Grace Mugabe, l'ex-secrétaire devenue Première dame assoiffée de pouvoir

Grace Mugabe, l'ex-secrétaire devenue Première dame assoiffée de pouvoir

AFP

Guinée Equatoriale: le parti au pouvoir remporte les élections

Guinée Equatoriale: le parti au pouvoir remporte les élections

AFP

Présidentielle au Liberia: le parti au pouvoir conteste le résultat du 1er tour

Présidentielle au Liberia: le parti au pouvoir conteste le résultat du 1er tour