mis à jour le

Mama Diarra : Première malienne médaillée d’or en judo

Sport d'autodéfense par excellence, le judo est une discipline qui connaît très peu de performances féminines au Mali. Mama Diarra, une jeune fille de 23 ans, vient de combler le vide : en remportant par deux fois la médaille d'or en compétitions africaines. Une première au Mali. Portrait d'une championne engagée.

Mama Diarra

 Après des débuts promoteurs en taekwondo, le destin de la jeune Mama Diarra s'est tourné vers le judo grâce à la clairvoyance de l'ancien président de la Fédération malienne de judo Papa Séyan Kéita. Notre judokate avait 12 ans à l'époque.

La demoiselle venait de remporter un premier combat, celui de convaincre ses parents à accepter qu'elle pratique ce sport, jugé trop dangereux pour elle. Sa mère pensait que la pratique du judo rendrait sa fille davantage belliqueuse. Erreur ! Mama a aussitôt épousé toutes les qualités (préalables) qu'il faut y compris la victoire sur les préjugés de la féminité pour se frayer un chemin. C'est ainsi qu'elle combinera l'amour de son sport au respect du code moral de la discipline.

Bardée de médailles à 23 ans

Inscrite en judo en 2002, Mama Diarra remportera son premier titre de championne nationale en 2004 dans la catégorie des moins de 57 kg.

Un an plus tard (2005), la championne défend et conserve jalousement son titre national. A ce titre, elle participera à sa première compétition africaine au tournoi africain de Ouagadougou (au Burkina Faso). Mama y décroche une médaille de bronze avec une place au podium. L'année suivante (2006), elle participera au tournoi de Dakar (au Sénégal) pour arracher une deuxième médaille de bronze.

En 2007, la petite Mama change de catégorie. De la catégorie des moins de 57  kg, elle passe à celle des moins de 52 kg. Toujours détentrice du titre de champion, elle participera pour la deuxième fois au tournoi de Dakar en se classant à la deuxième place (médaille d'argent).

Juste après, Mama fut sélectionnée pour le tournoi d'Alger (en Algérie). Malheureusement, pour non-conformité de poids (au lieu de -52 kg elle avait 500 gr de plus), elle fut disqualifiée de cette compétition. Mama Diarra ne participera pas non plus au tournoi de Dakar en 2008 qui a coïncidé avec le calendrier de son examen de fin d'année.

 

« A quelque chose malheur est bon... »

Motivée et déterminée, Mama rebondira en décrochant sa première médaille d'or au tournoi de Dakar en 2009. L'année suivante, une coïncidence de calendrier l'empêchera de participer à la compétition de Dakar. La championne était en stage de perfectionnement en Algérie. En outre, après 6 mois de préparation en France, elle participera pour la première fois en 2010 au championnat mondial de Japon avec malheureusement un handicap.

La championne du Mali est partie avec une fracture du pied dont elle n'était pas totalement remise. En battante, Mama Diarra tenait à participer à tout prix à ce rendez-vous mondial. Ce qui fut fait. Mais elle fut défaite dès sa première sortie. En revanche, en 2011, elle a remporté sa 2e médaille d'or au tournoi africain à Abidjan (Côte d'Ivoire).

Présentement, stagiaire au Guichet unique de la douane après ses deux années d'études en transit au CFPC à Hamdallaye ACI, cette ceinture noire première dan de judo (sho-dan) ambitionne de décrocher le titre de la championne d'Afrique dans la catégorie des  moins de 48 kg.

Unique dame de son club titulaire, la BIM-SA, Mama veut démontrer aux jeunes filles que le judo est bel et bien un sport qu'elles peuvent pratiquer, voire y exceller.

Ce que son entraîneur, Ousmane Camara, confirme. Cette ceinture noire 3e dan en judo (san dan) a su transmettre ses connaissances à notre championne nationale pour la hisser sur le toit de l'Afrique... en attendant.  »J'ai pris Mama depuis la ceinture blanche (ku-kyu), son baptême du feu a eu lieu au Burkina Faso, j'avoue que sa carrière est pleine de promesses... », assure-t-il.

Bintou Danioko

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

Mama

BSD

Le chanteur Alioune Kassé avec l'élégante Soda Mama Fall

Le chanteur Alioune Kassé avec l'élégante Soda Mama Fall

Botowamungu Kalome (AEM)

System A : « Mama Siska » n'a qu'à bien se tenir

System A : « Mama Siska » n'a qu'à bien se tenir

group promo consulting

(Vidéo) Baay Biya chante sa maman dans " Mama Chérie " :  Appréciez le texte

(Vidéo) Baay Biya chante sa maman dans " Mama Chérie " : Appréciez le texte

judo

Roger ADZAFO

Algérie/ Judo : L’Athlète Benikhlef nommé sélectionneur national

Algérie/ Judo : L’Athlète Benikhlef nommé sélectionneur national

Benoit DOSSEH

Judo : Teddy Riner

Judo : Teddy Riner

Isidore AKOUETE

Mondiaux de judo : Le parcours de l’Equipe de France-Vidéo

Mondiaux de judo : Le parcours de l’Equipe de France-Vidéo