mis à jour le

Alliance Pour La République : Oumar Ibrahim Touré : une menace pour l’URD

L'Alliance pour la République (APR) est le nouveau parti politique que l'ex-2e vice-président de l'Union pour la République et la démocratie (URD), Oumar Ibrahim Touré, s'apprête à porter sur les fonts baptismaux. Selon les prévisions, l'événement devrait entraîner une saignée dans les rangs des unionistes de Soumaïla Cissé, candidat à l'élection présidentielle de juillet 2013.

Oumar Ibrahim Touré

 Un coup dur pour Soumaïla Cissé à quelques encablures de la présidentielle de juillet 2013 : le 2e vice-président du parti, Oumar Ibrahim Touré, après avoir été totalement blanchi dans l'affaire dite du Fonds mondial, s'apprête à lancer son nouveau parti dont le nom est l'Alliance pour la République.

C'est dire que l'homme, après tant d'humiliations et d'ingratitudes subies de la part de ses camarades de l'Union pour la République et la démocratie (URD), n'est plus disposé à cheminer avec eux. Il ne pouvait en être autrement quand on sait qu'OIT a été victime d'un acharnement gratuit dans cette formation depuis qu'il a osé exprimer ses ambitions politiques, consistant à briguer la présidence du parti à l'issue du congrès ordinaires de 2008.

Le charisme et la popularité dont il jouit auprès des militants sont des craintes véritables chez le parrain et candidat naturel du parti à la présidentielle, Soumaïla Cissé. Il avait dû s'employer résolument pour empêcher Oumar Ibrahim à réaliser son ambition et maintenir Younoussi Touré à la présidence.

Après ce congrès fatidique, Oumar Ibrahim qui avait gardé sa 2e vice-présidence, a été suspendu du parti pour « activités subversives ». Ce qui était d'ailleurs un montage grotesque visant à nuire à quelqu'un qui, malgré ses activités ministérielles, se sacrifiait pour le parti.

Ensuite, éclata l'affaire dite du Fonds mondial où Oumar Ibrahim en sa qualité de ministre de la Santé a été victime d'une campagne médiatique tendant à le faire passer pour celui qui a détourné l'argent de cet organisme international.

L'homme ne bénéficiera pas du soutien de son parti et pire, il sera par la suite suspendu des activités du parti, pour, dit-on, lui permettre de mieux se consacrer à sa défense dans l'affaire. Heureusement, pour lui, il a été totalement blanchi par la Cour d'assises de Bamako. Vu toute cette ingratitude, Oumar Ibrahim a décidé de quitter purement et simplement l'URD, mais pas sans dégâts.

Selon les indiscrétions, plusieurs militants dont des cadres sont prêts à le rejoindre dans sa nouvelle aventure. Donc une véritable saignée en perspective pour le parti de Soumaïla Cissé. Ça va être un coup dur pour l'URD en cette veille de présidentielle quand on sait qu'Oumar Ibrahim, qui était un grand financier des activités du parti, contrôle la plupart des sections de l'intérieur. « Il n'y a jamais un tel départ sans une saignée ».

« Beaucoup n'entendent que ça pour le rejoindre », nous a confié un de ses lieutenants. On ne saurait dire le contraire d'autant plus qu'à l'URD on est convaincu du sacrifice de l'homme pour la promotion du parti. Aussi, les Maliens, d'une manière générale, sont sensibles à ces genres d'injustices dont a été victime Oumar Ibrahim Touré à l'URD.

En vérité Oumar Ibrahim Touré ne pouvait pas ne pas avoir ces genres d'ennuis à l'URD. C'est connu qu'au Mali, à part l'Adéma, les partis politiques sont paternalistes. Ils se confondent à leurs créateurs et ceux-ci font tout pour casser toute tentative d'émergence. Soumaïla Cissé, voyant en l'homme un potentiel concurrent, ne pouvait jamais accepter qu'il y ait deux commandements dans le bateau.

C'est pourquoi il a tout mis en ½uvre pour lui faucher l'herbe sous les pieds. Comme lui, beaucoup de « promoteurs » de partis politiques l'ont fait dans le passé. C'est ce qui explique l'émiettement continuel du paysage politique.

Abdoulaye Diakité

 

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

alliance

AFP

Patrimoine en péril: une alliance se forme

Patrimoine en péril: une alliance se forme

AFP

Guinée: alliance électorale entre l'opposition et l'ex-chef de la junte

Guinée: alliance électorale entre l'opposition et l'ex-chef de la junte

Moussa Keita

Face

Face

république

AFP

Burkina: début des travaux pour une nouvelle Constitution et une Ve République

Burkina: début des travaux pour une nouvelle Constitution et une Ve République

AFP

République démocratique du Congo: l'ex-rébellion M23 demande un nouveau programme de démobilisation

République démocratique du Congo: l'ex-rébellion M23 demande un nouveau programme de démobilisation

AFP

Air cocaïne: l'Egypte extrade le Français Naudin vers la République dominicaine

Air cocaïne: l'Egypte extrade le Français Naudin vers la République dominicaine

Ibrahim

AFP

Mali: le président Ibrahim Boubacar Keïta en "séjour médical en France"

Mali: le président Ibrahim Boubacar Keïta en "séjour médical en France"

AFP

Prix Mo Ibrahim de la "bonne gouvernance" au président namibien

Prix Mo Ibrahim de la "bonne gouvernance" au président namibien

AFP

Egypte: Ibrahim Mahlab nommé Premier ministre

Egypte: Ibrahim Mahlab nommé Premier ministre