mis à jour le

ECONOMIE : Des recommandations formulées dans divers secteurs par le CM


Lors du conseil des ministres décentralisé, hier, à Kolda, la situation des ex-travailleurs d'Air Afrique est revenue dans les débats, avec la tenue, en amont, de la réunion interministérielle sur la liquidation des droits des ex-travailleurs d'Air Afrique. Des recommandations ont été faites aux départements ministériels concernés par cette affaire pour une accélération du processus. Il a été aussi demandé au syndicat de stabiliser les chiffres pour fournir une bonne base de discussion, selon le communiqué du conseil des ministres qui dit aussi qu'un document portant note d'orientation stratégique du secteur agricole a été présenté et s'inscrivant dans l'exécution de la Stratégique Nationale de Développement Economique et Social (SNDES)
Le Premier Ministre a rendu compte au Conseil de la réunion interministérielle sur la liquidation des droits des ex-travailleurs d'Air Afrique. Cette rencontre a enregistré la participation du Syndicat chargé de la liquidation, et a été l'occasion, pour le Gouvernement, de faire le point sur l'évolution de l'opération et de formuler des recommandations fortes, en direction des départements ministériels concernés, pour une accélération du processus. Le communiqué rappelle que le syndicat a, notamment, noté que «conformément aux dispositions légales et en vertu du principe du super privilège, 33,33 % des droits du personnel ont été payés au Sénégal à tous les travailleurs d'Air Afrique, toutes nationalités confondues, ce qui correspondrait à un effectif de 720 agents. Le solde de tout compte (STC) des droits, validé par toutes les parties prenantes, avant revendications, s'élèverait aujourd'hui à un montant de 6,669 milliards FCFA». Toutefois, selon le communiqué qui cite le syndicat, «un montant de 4,1 milliards FCFA a été avancé aux ex-travailleurs».
Augmentation de la production agricole
Sur un autre point, le communiqué du conseil révèle qu'un document portant note d'orientation stratégique du secteur agricole a été présenté, s'inscrivant dans l'exécution de la Stratégique Nationale de Développement Economique et Social (SNDES). La politique proposée compte servir de levier d'action, en vue d'aboutir à l'augmentation de la production agricole, au renforcement de la productivité et à l'amélioration du système de pilotage du secteur. Elle s'appuiera, notamment, sur la mise en ½uvre du Programme National d'Investissement Agricole (PNIA) et sa déclinaison sur un Programme quinquennal. Le ministère de agricultures compte ainsi renforcer sa démarche structurante, en misant sur l'extension et la vulgarisation des Sociétés d'Intensification de la Production Agricole (SIPA) et des Domaines Agricoles Communautaires (DAC), afin d'asseoir sur toute l'étendue du territoire national, de véritables pôles de développement, rapporte le communiqué.
Mamadou DIOUF
REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

économie

AFP

Gabon: l'Asie, moteur d'une économie émergente

Gabon: l'Asie, moteur d'une économie émergente

AFP

Zambie: Lungu face

Zambie: Lungu face

Gastronomie

L'attiéké va-t-il devenir une appellation protégée en Côte d'Ivoire?

L'attiéké va-t-il devenir une appellation protégée en Côte d'Ivoire?