mis à jour le

Travail des enfants dans les Sites d’orpaillages : Le gouvernement désavoue HUMAN RIGHT WATCH

Le Ministère des Mines a organisé mercredi 10 avril dernier à la maison de la presse une conférence de presse sur les propos du contenu du rapport publié par ONG international HUMAN RIGHT WATCH  portant sur le travail des enfants sur les sites d'orpaillages du Mali. 

Selon le rapport intitulé ''Un mélange toxique, travail des enfants, mercure et orpaillage dans notre pays''. HUMAN RIGTH WATCH explique que dans notre pays le Mali des enfants travaillent dans les sites et en plus avec des mercures pour extraire  de l'or.

Cette publication qui dévalorise l'or Malien abouti à l'incrimination de toute une chaine gouvernementale qui sont entre autres le Ministère des mines avec ceux  de la justice, du développement social, du Travail, de la Santé, de l'Administration du territoire et en partenariat avec l'AMDH. Cet ainsi que le gouvernement malien écoeuré par ce rapport a organisé du 22 décembre 2011 au 8 février 2012 une enquête et des recherches sur les sites miniers pour confirmer ou infirmer le contenu de cet rapport qui donne une mauvaise image de notre pays. La mission s'est rendue dans trois régions du Mali, il s'agit de Kayes, Sikasso, Koulikoro.

Après enquête, elle s'est rendu compte que HUMAN RIGHT WATCH a présenté un rapport qui n'est pas fondé, et  quia un caractère de complot contre l'or de notre pays qui est apprécié partout dans le monde entier pour sa brillante qualité.

Selon le colonel major Allaye Diakité Haut fonctionnaire de défense au ministère des mines, sur les 16 sites visités par la mission, les enfants y sont présents, mais ne travaillent pas comme le prétend le rapport de l'ONG. Il n'y a pas d'enfants qui travaillent sur ces sites comme le dit le rapport.

Aucun enfant ne rentre dans les placers et le mercure est bel et bien utilisé sur les différents sites mais pas par des enfants, a-t-il ajouté.

Pour monsieur THIOCARY chargé de mission au ministère des mines, cette mission qui a couté environ 40 millions de F CFA au gouvernement, a permit de faire un bilan de ce qui se passe réellement sur les sites d'orpaillages.

Pour lui, aucun enfant ne travaille dans les placers encore moins sur les sites.

Monsieur THIOCARY admet que les photos des enfants sur la couverture ont été manipulées par l'ONG, car  en revenant de l'école, ils ont été approchés par une dame qui leur avait offerts des paquets de bonbons pour qu'ils simulent l'action sur la photo. Pour lui, ce rapport est tout simplement un complot contre l'or malien.

C'est pour empêcher que l'or malien ne soit vendu sur le marché international que ce rapport a été établi. Ce rapport devrait tacher l'or du Mali du sang d'enfants et le gouvernement entreprendra très bientôt des actions pour dénoncer cet acte infâme posé par HUMAN RIGHT WATCH a conclu M. Sory Ibrahim Thiocary.

 

                                                                                            Omorou Touré

                                                                                                                         (Stagiaire)

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

travail

AFP

Entre le Maroc et Ceuta, le travail de forçat des "femmes-mulets"

Entre le Maroc et Ceuta, le travail de forçat des "femmes-mulets"

AFP

Indonésie: Essien sans permis de travail

Indonésie: Essien sans permis de travail

AFP

La Tunisie veut lutter contre le travail des enfants

La Tunisie veut lutter contre le travail des enfants

enfants

AFP

Cameroun: 5 enfants tués dans un attentat suicide

Cameroun: 5 enfants tués dans un attentat suicide

AFP

Mali: neuf enfants soldats remis

Mali: neuf enfants soldats remis

AFP

Le combat sans fin pour arracher les enfants du Sénégal

Le combat sans fin pour arracher les enfants du Sénégal

gouvernement

AFP

Togo: l'opposition ne cède pas, le gouvernement annule une conférence internationale

Togo: l'opposition ne cède pas, le gouvernement annule une conférence internationale

AFP

Gabon/violences post-électorales: le gouvernement rejette toute autre "enquête internationale" que la CPI

Gabon/violences post-électorales: le gouvernement rejette toute autre "enquête internationale" que la CPI

AFP

Somalie: l'attentat de Mogadiscio met en lumière la fragilité du gouvernement

Somalie: l'attentat de Mogadiscio met en lumière la fragilité du gouvernement