mis à jour le

Une révolution à l'arrière- goût amer

Deux ans après la révolution, beaucoup de jeunes tunisiens se sentent « oubliés » par les autorités actuelles qui, pour les observateurs de la classe politique, sont plus préoccupées par la conservation du pouvoir que par la sauvegarde des acquis pour lesquels le peuple a sonné la « révolte » contre l'ancien président, Zine El-Abidine Ben Ali et son gouvernement. Cela fait que les futures échéances électorales restent redoutées par les Tunisiens. 6 avril 2013. Monastir, ville natale du « père de (...) - Politique

Sidwaya

Ses derniers articles: Mise en place du Sénat : le président du Faso rencontre l'Eglise protestante  Rwanda : au moins un mort dans une attaque  Egypte : le procès de Moubarak ajourné au 19 octobre 

révolution

AFP

Des milliers de Libyens célèbrent le 6e anniversaire de la révolution

Des milliers de Libyens célèbrent le 6e anniversaire de la révolution

AFP

L'Egypte depuis sa révolution de 2011 en dix dates

L'Egypte depuis sa révolution de 2011 en dix dates

AFP

Tunisie: 6e anniversaire la révolution sur fond de contestation sociale

Tunisie: 6e anniversaire la révolution sur fond de contestation sociale

goût

AFP

Ouganda: un ministre fait saisir dans une école un livre trop osé

Ouganda: un ministre fait saisir dans une école un livre trop osé

AFP

Fifa: anniversaire au goût amer pour Blatter qui fête ses 80 ans

Fifa: anniversaire au goût amer pour Blatter qui fête ses 80 ans

AFP

En Sierra Leone, la récolte tardive de cacao

En Sierra Leone, la récolte tardive de cacao