mis à jour le

Fait de chez nous Une histoire d'amour (Suite et fin)

Le jeudi 2 juin 1978, le fiancé de Vivi a rendu l'âme. Le décès a eu lieu peu avant 17 heures. Ce jour, Zoum était seul auprès de lui. C'est lui qui a informé Vivi de la triste nouvelle. Les deux ont pleuré toute la nuit.

Si Vivi pleurait par amour pour son fiancé, Zoum quant à lui pleurait plutôt par amour pour elle. Il ne supportait pas de voir sa Vivi dans un état aussi piteux. Le lendemain vendredi 3 juin, le service du regretté a procédé à son enterrement en présence d'une délégation de ses parents. Une jeune femme qui faisait partie de la famille du défunt est présentée à ses collègues comme étant son épouse. L'existence de cette femme, Vivi ne l'avait jamais apprise. Aussi, malgré la mort de son fiancé, elle l'accusait de faux. Cette découverte a davantage attristé la jeune fille qui ne voyait plus un sens à sa vie. Vivi ne mangeait pratiquement plus. Elle est même tentée par le suicide.

Une nuit, elle s'est confiée à Zoum : « Demain je rentre au village. Je ne peux pas passer mes vacances ici à Ouagadougou. Si tu apprenais un jour ma mort, ne sois pas étonné. Ce serait pour moi une délivrance. Le monde est injuste et moi je ne supporte pas cette injustice. Je tenais à te remercier pour tout ce que tu as fait pour moi, surtout pendant le séjour de mon fiancé à l'hôpital. Dieu te le revaudra au centuple... » Viviane a clos son propos en larmes. Zoum qui ne supportait pas de la voir pleurer, s'est lui aussi mis à pleurer. De façon instantanée, les deux se sont serrés l'un contre l'autre. Ce geste, ils ne l'avaient jamais eu depuis le début de leur histoire d'amour. Une chaleur irrésistible les a traversés et depuis ce jour, ils ne faisaient que se rapprocher l'un de l'autre. Le voyage de Vivi n'a plus eu lieu. Zoum ne cessait de lui donner des conseils pour qu'elle refasse sa vie.

Naturellement, l'amour entre les deux s'est renforcé. Et petit à petit, ils ont pris l'engagement de fonder un foyer. Un jour, Vivi s'est rendue au service de son ex-fiancé pour une visite de courtoisie à un de ses amis qui fréquentait leur couple (Vivi et son fiancé). C'est ce jour qu'elle a appris qu'il était formellement interdit au regretté d'avoir des relations intimes avec elle qui est d'un autre clan. Le regretté le savait bien. Mais il s'était entêté. Il voulait faire fi de sa culture. Et selon le même ami, c'est ce qui aurait causé son accident voire sa mort. Quant à la femme dont l'existence n'avait jamais été communiquée à Vivi, elle avait été mariée au regretté malgré lui. Alors, comme il l'avait abandonnée au profit d'une autre, la réaction du côté de son village a été immédiate. Ces informations ont contribué à calmer la jeune femme. Et depuis ce jour, elle a décidé de respecter la volonté de son fiancé. En effet, avant le 2 juin 1978, son fiancé lui avait demandée de ne jamais l'oublier, même s'il venait à mourir. C'est pourquoi, chaque 2 juin, le couple allume des bougies en mémoire du regretté. Mariés depuis le jeudi 20 décembre 1979, Vivi et Zoum se plaisent à conter leur histoire d'amour à leurs trois enfants et à certains amis. C'est donc dans la douleur que Zoum et Viviane se sont aimés et l'issue a été heureuse pour eux.

Souro DAO/ [email protected]

L'Express du Faso

articles précédants :

Fait de chez nous : Une histoire d'amour
-Fait de chez nous Une histoire d'amour (Suite)

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

histoire

AFP

Kenya: élections, nids de poule et décote, une histoire de brut

Kenya: élections, nids de poule et décote, une histoire de brut

AFP

CAN: Broos, la première histoire belge d'Afrique

CAN: Broos, la première histoire belge d'Afrique

Discrimination

Des élèves noires de Pretoria manifestent pour défendre leurs cheveux crépus

Des élèves noires de Pretoria manifestent pour défendre leurs cheveux crépus