mis à jour le

9EME session de la commission du travail et des affaires sociales de l'union africaine : la mise en œuvre de la déclaration et du plan d'actions de ouagadougou, dix ans après

"Renforcement des capacités des institutions du marché du travail en Afrique pour relever les défis actuels et futurs", c'est autour de ce thème que s'est tenue les 11 et 12 avril 2013 à Addis Abéba, la 9è session ordinaire ministérielle de la Commission du travail et des affaires sociales de l'Union africaine. Cette réunion a été précédée de celle des experts, organisée du 8 au 10 avril 2013.

Plus d'une quarantaine de représentants d'Etats membres et de partenaires sociaux, des organes de l'Union africaine, des Communautés Economiques Régionales, des Organisations gouvernementales et non gouvernementales et d'autres partenaires de coopération ont pris part à cette importante rencontre.

La délégation du Burkina Faso à cette importante rencontre a été conduite par le ministre de la Fonction Publique, du Travail et de la Sécurité Sociale, Monsieur Vincent ZAKANE et par Monsieur Basga Emile DIALLA, Ministre en charge de la Jeunesse, de la Formation Professionnelle et de l'Emploi.

Au cours de cette session, les participants ont relevé la nécessité du dialogue social soutenu, fonctionnel et respectueux des droits des partenaires sociaux, un dialogue qui devra aborder toutes les questions essentielles comme la formation, le soutien à l'investissement créateur d'emplois, aux PME et TPE, la sécurité sociale, la santé.

La rencontre s'est également penchée sur l'emploi des jeunes et des femmes et souhaité qu'elles soient représentées à concurrence de 50% aux rencontres de l'Organisation internationale du travail (BIT). Les participants ont également souligné l'importance des systèmes d'information des marchés du travail qui contribueront à mieux répondre au besoin du marché et permettront la mise en ½uvre de politiques de l'emploi plus efficaces et mieux orientées vers les besoins des jeunes.

Au regard des préoccupations soulevées et de leur importance, les participants ont porté une attention particulière sur la nécessité de tenir une session spéciale d'évaluation de la mise en ½uvre de la déclaration et du Plan d'actions de Ouagadougou, adoptés en septembre 2004 par les Chefs d'Etat et de Gouvernement de l'Union africaine au cours de leur Sommet extraordinaire sur l'emploi et la réduction de la pauvreté.

En rappel, les Chefs d'Etat et de Gouvernement des Etats membres de l'Union Africaine, au cours du Sommet extraordinaire de 2004 sur l'emploi et la lutte contre la pauvreté, ont pris l'engagement de faire de l'emploi un objectif central des politiques de développement économique et social.

Le Plan d'actions adopté à cet effet avait pour objectifs fondamentaux d'inverser la tendance actuelle de la pauvreté, du chômage et du sous-emploi généralisés sur le continent, d'améliorer de manière tangible les conditions d'existence des populations et de leurs familles aux niveaux national et communautaire en Afrique. Il explicite les engagements contenus dans la Déclaration des Chefs d'Etat et de Gouvernement des Etats membres de l'Union Africaine.

Dix ans après les Ministres ont, après les échanges, convenu qu'un Sommet extraordinaire des Chefs d'Etat et de Gouvernement de l'Union africaine se tiendrait à Ouagadougou en septembre 2014 en vue d'évaluer l'état de la mise en ½uvre de leurs engagements de 2004 et déterminer la voie à suivre pour les années à venir. Une session ministérielle préparatoire sera organisée en avril 2014 à Windhoek, en Namibie.

A la fin de leur réunion, les ministres ont recommandé que les activités à venir de la Commission du Travail et des Affaires sociales se situent dans la dynamique de la célébration du 50è anniversaire de l'Union africaine.

Kloutan Abdoul Karim SAMATE Attaché de Presse Ambassade du Burkina Faso Addis Abéba-Ethiopie

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

commission

AFP

Kenya: la Cour suprême accable la Commission électorale pour la présidentielle invalidée

Kenya: la Cour suprême accable la Commission électorale pour la présidentielle invalidée

AFP

Kenya: l'opposant Odinga redemande le départ des "hyènes" de la Commission électorale

Kenya: l'opposant Odinga redemande le départ des "hyènes" de la Commission électorale

AFP

Kenya: un haut responsable de la Commission électorale assassiné

Kenya: un haut responsable de la Commission électorale assassiné

travail

AFP

Indonésie: Essien sans permis de travail

Indonésie: Essien sans permis de travail

AFP

La Tunisie veut lutter contre le travail des enfants

La Tunisie veut lutter contre le travail des enfants

AFP

Gabon: les salariés de Shell-Gabon reprennent le travail

Gabon: les salariés de Shell-Gabon reprennent le travail

Affaires

AFP

Afrique du Sud: l'inventaire des affaires Zuma

Afrique du Sud: l'inventaire des affaires Zuma

AFP

Nigeria: l'ex-ministre du Pétrole embourbée dans des affaires de corruption

Nigeria: l'ex-ministre du Pétrole embourbée dans des affaires de corruption

AFP

"Biens mal acquis": la défense dénonce une "ingérence dans les affaires d'un Etat souverain"

"Biens mal acquis": la défense dénonce une "ingérence dans les affaires d'un Etat souverain"