mis à jour le

France : Victime de discrimination raciale, un employé marocain gagne son procès contre la SNCF

Meaux : Un employé marocain à la SNCF, travaillant à la gare de Meaux, en Seine-et-Marne, vient de gagner son procès pour discrimination raciale contre la société des chemins de fer.

Nourdine avait, en effet, porté plainte contre la SNCF en 2007 pour discrimination raciale. Il n'avait pu bénéficier d'évolution de carrière en raison de ses origines, estimait-il. En treize ans, il n'a ainsi connu aucune promotion alors que des employés moin...

LeMag.ma

Ses derniers articles: Lemag.ma vous souhaite une très bonne fête de l’Aïd al-Adha  Pour maigrir, prenez du chocolat !  Un cargo 

France

AFP

La France prépare l'hommage aux soldats tués en libérant les otages

La France prépare l'hommage aux soldats tués en libérant les otages

AFP

Trabelsi, beau-frère de Ben Ali, a été libéré mais doit rester en France

Trabelsi, beau-frère de Ben Ali, a été libéré mais doit rester en France

AFP

Retour en France des ex-otages français libérés dans le nord du Burkina Faso

Retour en France des ex-otages français libérés dans le nord du Burkina Faso

victime

AFP

Algérie: le président du Conseil constitutionnel, nouvelle victime de la rue?

Algérie: le président du Conseil constitutionnel, nouvelle victime de la rue?

AFP

Le ministre sud-africain de l'Intérieur victime d'un chantage

Le ministre sud-africain de l'Intérieur victime d'un chantage

AFP

Afrique du Sud: le ministre des Finances tombe, victime du combat contre la corruption

Afrique du Sud: le ministre des Finances tombe, victime du combat contre la corruption

discrimination

AFP

En Afrique du Sud, des Blancs dans la rue contre la discrimination

En Afrique du Sud, des Blancs dans la rue contre la discrimination

AFP

En Tunisie, des "enfants de la révolution" contre la discrimination au lycée

En Tunisie, des "enfants de la révolution" contre la discrimination au lycée

AFP

"Chibanis": la SNCF dit son "profond respect" mais réfute toute discrimination

"Chibanis": la SNCF dit son "profond respect" mais réfute toute discrimination