mis à jour le

UNIVERSITÉS DE OUAGADOUGOU ET DE OUAGA II : L'ANEB déclenche une grève de 48h à partir de ce jour

Le comité exécutif de l'Association nationale des étudiants burkinabè (ANEB) a tenu une conférence de presse le mercredi 17 avril 2013. Il s'est agi de rendre compte des grandes conclusions de l'assemblée générale tenue le samedi 13 avril dernier.

Suite aux réponses apportées par les autorités des Universités de Ouaga et de Ouaga II à sa plateforme revendicative 2012-2013, le comité exécutif de l'Association nationale des étudiants burkinabè a convié les hommes des médias à une conférence de presse, le mercredi 17 avril 2013 à Ouagadougou. Construction d'infrastructures adéquates, sérieux et rigueur dans l'exécution des enseignements, suspension du système LMD, augmentation de l'aide à 250 000 F CFA et son octroi à tous les étudiants, octroi d'une allocation sous forme d'aide à tous les étudiants victimes du système LMD sont, entre autres, les points de la plateforme revendicative de l'ANEB, transmise aux autorités universitaires le 12 mars de l'année en cours.

Selon le président de l'ANEB section Ouagadougou, Practice Zoehinga, les autorités universitaires auraient refusé d'apporter une réponse aux points de la plateforme. « Les deux présidents ont estimé que les questions sociales, notamment la restauration universitaire, la santé, les allocations sociales ne relèvent pas de leur compétence », a-t-il indiqué. Quant aux problèmes académiques, d'infrastructures, d'orientation, des libertés, les autorités universitaires auraient reconnu la justesse des revendications, sans pour autant apporter des solutions concrètes, a expliqué Patrice Zoehinga. Pour lui, les problèmes soulevés par l'ANEB peuvent être solutionnés par les autorités universitaires. « Les présidents des universités peuvent résoudre les questions sociales, puisque les étudiants relèvent d'eux », a-t-il affirmé. Aussi, il a demandé la suspension pure et simple du système LMD, qui serait la cause du retard que connaît l'Université de Ouagadougou. « Les promotions qui sont concernées par le blanchiment technique sont celles qui sont dans le système LMD ». A entendre Patrice Zoehinga, le blanchiment technique ne résoud pas le retard dans lequel est plongée l'Université de Ouagadougou. « Le blanchiment ne touche pas le fond du problème », a-t-il ajouté. C'est suite à ces constats que le comité exécutif appelle les étudiants de l'Université de Ouaga et de Ouaga II à observer une grève de 48h à compter du jeudi 18 avril 2013.

René ZONGO (Stagiaire)

Sidwaya

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

universités

AFP

Afrique du Sud: des universités toujours fermées malgré le gel des frais de scolarité

Afrique du Sud: des universités toujours fermées malgré le gel des frais de scolarité

AFP

Tchad: écoles et universités de N'Djamena fermées "jusqu'

Tchad: écoles et universités de N'Djamena fermées "jusqu'

AFP

Nigeria: la grogne monte face

Nigeria: la grogne monte face

Ouagadougou

AFP

Burkina: l'ex-otage australienne est arrivée

Burkina: l'ex-otage australienne est arrivée

AFP

Burkina: marche silencieuse en hommage aux victimes de l'attaque de Ouagadougou

Burkina: marche silencieuse en hommage aux victimes de l'attaque de Ouagadougou

AFP

Leila Alaoui, une photographe humaniste victime des jihadistes

Leila Alaoui, une photographe humaniste victime des jihadistes

grève

AFP

Soudan: la vie au ralenti

Soudan: la vie au ralenti

AFP

Soudan: les médecins en grève pour de meilleures conditions de travail

Soudan: les médecins en grève pour de meilleures conditions de travail

AFP

Mauritanie: grève des journaux privés pour alerter sur leurs difficultés

Mauritanie: grève des journaux privés pour alerter sur leurs difficultés