mis à jour le

RENCONTRE PREMIER MINISTRE/ PATRONS DE PRESSE : Un comité technique pour aborder les questions de fond

Ce jeudi 18 avril 2013, le Premier ministre a rencontré les patrons de presse du Burkina. La rencontre dite de concertation qui s'est tenue à la Primature, a finalement débouché sur la mise en place prochaine d'un comité technique dont la mission sera de se pencher sur le mémorandum déposé par les responsables des médias.

Le 23 mars 2013 en marge de la tenue de l'assemblée générale ordinaire de la SEP à Léo, le ministre de la communication porte-parole du gouvernement annonçait dans les semaines à venir, la tenue d'une importante rencontre entre le chef du gouvernement et les patrons de presse.

Près d'un mois plus tard, les deux parties se sont effectivement retrouvées pour échanger autour des préoccupations soulevées par les organes de presse.

La presse privée burkinabè face aux défis du management

Première étape de cette rencontre, c'est d'abord la prise de contact. Et c'est à Luc Adolphe Tiao que revient le mot d'introduction.

« Comme vous, dit-il, je ne doute pas que de la bonne santé économique de l'entreprise de presse dépend celle du journaliste et partant, celles de la qualité de nos prestations ». Mais ajoute le chef du gouvernement, il s'agit d'une réflexion commune dans laquelle chaque partie doit apporter sa part de contribution.

Une préoccupation à laquelle Cheriff Sy, le président de la Société des éditeurs de la presse privée, la SEP, et porte-parole de la délégation de la presse a répondu en faisant valoir la pertinence et la légitimité des propositions contenues dans le mémorandum soumis à l'appréciation des autorités. Elles sont relatives notamment à la fiscalité et à la publicité, pour ne citer que ces deux aspects.

Après la forme, le fond

Le deuxième volet des échanges s'est quant à lui tenu à huis clos. A la fin de la concertation il ressort que les deux parties conviennent de se retrouver dans le cadre d'un comité technique pour étudier les propositions ainsi que leur faisabilité.

Pour Justin Coulibaly le Secrétaire général du syndicat autonome des travailleurs de l'information et de la communication (SYNATIC), il s'agit d'un premier pas louable.

Il reste désormais selon lui, à se pencher sérieusement sur les points inscrits dans le document de travail.

Parmi ceux-ci, souligne-t-il, il y a l'épineuse question de la convention collective qui tarde toujours à être appliquée, du fait des conditionnalités posées par certains acteurs.

Juvénal SOME

Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

rencontre

AFP

Macron au Maroc pour une première rencontre avec le roi Mohammed VI

Macron au Maroc pour une première rencontre avec le roi Mohammed VI

AFP

Niger : Issoufou a rencontré les dirigeants des étudiants mécontents

Niger : Issoufou a rencontré les dirigeants des étudiants mécontents

AFP

Au Caire, rencontre entre dignitaires musulmans et chrétiens

Au Caire, rencontre entre dignitaires musulmans et chrétiens

presse

AFP

Sénégal: 7 ans de débat pour un nouveau code de la presse

Sénégal: 7 ans de débat pour un nouveau code de la presse

AFP

Le Mali presse l'ONU de soutenir la force anti-jihadistes du Sahel

Le Mali presse l'ONU de soutenir la force anti-jihadistes du Sahel

AFP

Côte d'Ivoire: une nouvelle loi sur la presse dénoncée par les organisations professionnelles

Côte d'Ivoire: une nouvelle loi sur la presse dénoncée par les organisations professionnelles