mis à jour le

Querelle familiale à la barre: La belle-fille accusée d’avoir volé les bijoux d’une valeur de 2,5 millions de F Cfa de sa belle-mère

A la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar hier, Oumy Seck Bâ a accusé sa belle-fille, Fatou Diop, de vol de bijoux d'une valeur de 2,5 millions FCfa.

Les histoires de vol se suivent et ne se ressemblent pas au tribunal des flagrants délits de Dakar. Mais hier mercredi, loin des affaires de vols commis par des anonymes, connaissances ou parfois, dans des rares cas, par des parents, celle débattue à la salle 6 du tribunal a été très singulière : une dame a attrait sa bru, Fatou Diop, et sa voisine, Seynabou Thiam dite Rose en justice. Victime d'un vol de bijoux à hauteur 2,5 millions Fcfa, Oumy Seck Bâ dit avoir démasqué ses présumées voleuses par son marabout. Revenant à la période à laquelle ses boucles d'oreilles, parures, bracelets, bagues, chaînes en or ont été subtilisés, elle remonte, se souvient-elle, à l'époque où elle avait voyagé. Partie à Thiès, elle a confié son trousseau de clés à son fils, Idrissa Bâ, petit ami de Rose. Idrissa dit avoir perdu les clés. C'est, selon lui, Rose qui les lui a remises. Lorsque le vol a été découvert, Rose a avoué en accusant la femme du fils de la plaignante, Fatou Diop, d'avoir dérobé les bijoux. Son seul rôle a été, dit-elle, de les vendre.



La belle-fille relaxée, la voisine prend 4 mois de prison ferme

Dans ses déclarations, Seynabou Thiam, dite Rose, déclare avoir, un jour, vu Fatou Diop sortir de l'appartement de sa belle-mère avec les bijoux. «Elle m'a dit qu'elle les avait prises pour soigner son enfant qui était malade. Elle m'a aussi dit de ne pas les vendre dans les boutiques, mais dans la rue afin de ne pas laisser de traces», se souvient la prévenue, élève de don état. Les bijoux, elle les a vendus à 600 mille FCfa. «Elle m'a donné 100 mille FCfa», a confié la petite à peine âgée de 20 ans. Mais Fatou Mbaye a nié toute implication dans cette affaire. Elle n'a, jure-t-elle, jamais pris ces bijoux. Fatou qui vit dans l'appartement de sa belle-mère sis aux Parcelles Assainies, a campé sur sa position. Mais pour Me Abdou Aziz Djigo, Fatou a été ingrate en jouant ce sale coup à celle qui l'a hébergée. Il a réclamé 2,5 millions FCfa en guise de dommages et intérêts. Mais pour le procureur Adama Ndiaye, la bru a été constante depuis le début de cette affaire. Il a demandé la relaxe. Contre Seynabou Thiam dite Rose, il a requis 6 mois de prison ferme. La défense de Rose assurée par Me Bamar Faye, n'a pas compris la position du parquet, qui a déchargé l'autre prévenue au détriment de sa cliente, qui a osé assumer son acte. Le tribunal a finalement rendu à la belle-fille de la plaignante sa liberté. Une peine de 4 mois de prison ferme a été retenue contre Rose, la voisine, en plus de 700 mille FCfa de dommages et intérêts. Une décision qui risque de rendre l'atmosphère bien tendue dans cette famille.

L'Observateur

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

bijoux

AFP

Des cornes de rhinocéros transformées en bijoux par des trafiquants

Des cornes de rhinocéros transformées en bijoux par des trafiquants

AFP

Fibules, bagues, colliers: les bijoux du Maghreb brillent

Fibules, bagues, colliers: les bijoux du Maghreb brillent

design

Le bijoutier des bidonvilles de Nairobi

Le bijoutier des bidonvilles de Nairobi