mis à jour le

Frontière est : 30 kalachnikovs et des jumelles à infrarouge saisies

Cinq personnes, dont deux ressortissants tunisiens, ont été placées, hier, sous mandat de dépôt par le magistrat instructeur de la première chambre, sur recommandation du procureur près le tribunal de Annaba, avons-nous appris de sources judiciaires. Lors de leur arrestation, il y a quelques jours, par les éléments du groupement de la Gendarmerie nationale de Annaba, les mis en cause étaient en possession d'un arsenal de guerre composé de 30 armes automatiques de fabrication allemande et d'un lot de jumelles dotées de la technologie infrarouge à usage nocturne et diurne. La mise hors d'état de nuire de ce réseau de trafiquants d'armes a été rendue possible grâce, selon toujours les mêmes sources, à l'infiltration de l'organisation par un gendarme enquêteur qui s'est fait passer pour un client. Ce dernier, qui a identifié l'intermédiaire, un jeune résidant à Annaba, lui a proposé l'achat d'une kalachnikov en contrepartie de 600 000 DA. Après la conclusion de cette transaction, le gendarme infiltré a gagné la confiance des trafiquants d'armes dont des Tunisiens et des Libyens. Un atout qui lui a permis de faire une autre commande d'armes automatiques plus importante. Après l'accord financier, un rendez-vous lui a été donné au niveau de la frontière algéro-tunisienne, dans la localité de Lahdada, dans la wilaya de Souk Ahras. En effet, l'agent infiltré a été invité à se déplacer sur le lieu de la transaction muni de l'enveloppe destinée au paiement d'un lot de 30 kalachnikovs et de jumelles à infrarouge. C'est ce qu'il a fait. Après quatre jours passés en compagnie de l'intermédiaire à Lahdada, le jour J est fixé pour conclure le marché. C'est là que les éléments du groupement de la Gendarmerie nationale de Annaba, munis d'une extension de compétence, sont intervenus et ont arrêté les quatre mis en cause en flagrant délit. Cette opération menée avec brio par les éléments de la Gendarmerie nationale de Annaba a suscité un intérêt particulier au niveau de la haute sphère militaire, qui a insisté, selon d'autres sources sécuritaires, sur la nature des déclarations des accusés, notamment celles des deux Tunisiens, qui ont déclaré lors de leur audition qu'«effectivement, les armes saisies lors de cette opération proviennent de Libye et transitent par la Tunisie avant d'être écoulées en Algérie». Avant-hier, le ministère de l'Intérieur tunisien a déclaré, lors de la tenue de la 15e édition de la conférence des ministres du groupe 5+5, l'existence de 11 individus armés près de la frontière tuniso-algérienne, ajoutant que ces individus seraient actuellement encerclés par les autorités des deux pays. Quant aux douaniers en poste sur la frontière est du pays, ils ont été appelés à faire preuve de plus de vigilance, d'autant plus que leurs homologues tunisiens ont, à maintes reprises, débusqué des quantités de drogue et autres objets prohibés dans des véhicules déjà contrôlés par les douaniers algériens.       

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

frontière

AFP

Burkina: un poste de gendarmerie attaqué près de la frontière malienne

Burkina: un poste de gendarmerie attaqué près de la frontière malienne

AFP

RDC: reprise des combats

RDC: reprise des combats

AFP

73 migrants franchissent illégalement la frontière Maroc-Espagne

73 migrants franchissent illégalement la frontière Maroc-Espagne

kalachnikovs

AFP

Amour et kalachnikovs au secours des gorilles des montagnes congolais

Amour et kalachnikovs au secours des gorilles des montagnes congolais

satarbf

Les kalachnikovs traversent la Tunisie pour être saisis en Algérie

Les kalachnikovs traversent la Tunisie pour être saisis en Algérie