mis à jour le

Il n' y a pas de Jérôme Cahuzac en RDC

Jerôme Cahuzac se retire de la vie politique. L’ex ministre du Budget renonce à maintenir son siège à l’Assemblée nationale et à ses indemnités.

L'«affaire» aura plutôt donné lieu à des titres comme la bombe a éclaté, coup de tonnerre voire coup d’éclat, tempête, etc.

La réaction de Jérôme Cahuzac est logique, au regard de la pression qui s’est abattue sur cet ancien ministre du budget d’un gouvernement qui se serait voulu exemplaire et moral du président normal, François Hollande.

Son crime: avoir dissimulé un compte à l’étranger et d’avoir menti dès le début de cette affaire, devant les députés, avant de reconnaître les faits sous pression de la presse à la tête de laquelle, Médiapart. Son mea culpa aura achevé le tableau. Le sort de l’ancien cardiologue est comme scellé sonnant le glas d’une carrière politique.

Mais des questions demeurent. Cahuzac est-il le seul à détenir un compte non déclaré ? J’en doute fort. Il s’est fait pincé. Ce qui laisse le temps aux autres de prendre les précautions qui s’imposent pour rester cachés et vivre heureux.

Rien n’est fait en RDC

Sous d’autres cieux, en Afrique subsaharienne, par exemple, l’affaire Jérôme Cahuzac n’aurait pas suscité autant d’émoi comme cela s’est passé dans l’Hexagone. Ce cas, me fait penser, en effet, à celui d’une « autorité » Rd-congolaise mise en cause par un député pour son train de vie et son enrichissement.

Au lieu de démissionner et qu’une enquête digne de ce nom ne soit lancée, c’est plutôt le député qui a subit des pressions pour qu’il se taise et mette fin à ses dénonciations. Autre moralisation de la politique.

Toujours en Rdc, des officiers supérieurs, cités dans des rapports d’experts de l’ONU, ou sur qui pèsent de lourds soupçons de meurtres sur la personne d’un activiste des droits de l’homme mort dans les entrefaites d’un rendez-vous probant, d’autres encore accusés de malversations… ne sont pas plus inquiétés que ces ministres dont l’incompétence n’est plus à démontrer dans leurs domaines respectifs. Non seulement qu’ils ne sont pas poussés à la démission, les uns les autres suspendus. ils attendent encore un remaniement pour être réaffecter à d’autres tâches, commis à d’autres endroits juteux.

Si ce qui arrive à Jérôme Cahuzac devait se produire au Congo Kinshasa et dans bien d’autres pays d’Afrique, l’on risque de voir plusieurs formations politiques et une grande partie de la scène politique se vider de ses acteurs : vu l’ampleur de la corruption et le nombre de ceux qui disposent des compte dissimulés.

Un musicien congolais de renom était surpris de l’enrichissement rapide, sans cause, malheureusement souvent sans suite et sans effets sociaux de certains hommes politique en RD Congo. «Ils s’enrichissent trop vite et leur train de vie change brusquement», disait en son temps Koffi Olomidé. Mais après leur passage du régime, ils se retrouvent, souvent, gros jean comme devant. La sagesse les poussant à l’opposition. Souvent donc en Afrique, les régimes et leurs oppositions partagent les mêmes « anti-valeurs« .

Dans ces pays d’Afrique qui se sont découverts, depuis la décennie 90, une vocation à la démocratisation, le cas Jérôme Cahuzac risque-t-il d’inspirer et d’être un début pour certains ? ou resterait-il un modèle à ne pas suivre ?

Jacques Matand’

Jacques Matand

Journaliste congolais, spécialiste de la région des grands lacs en afrique. Rédacteur en chef adjoint du site grandslacsTv.com.

Ses derniers articles: RDC: l'opposition radicale se cherche un nouveau souffle  Il n' y a pas de Jérôme Cahuzac en RDC  Lettre d'un Congolais à Hollande 

Congo

AFP

Affrontements dans le centre de la RD Congo : 23 morts

Affrontements dans le centre de la RD Congo : 23 morts

AFP

A Butembo, dans l'Est du Congo : l'étonnant retour des maï-maï

A Butembo, dans l'Est du Congo : l'étonnant retour des maï-maï

AFP

Le président de la RD Congo Joseph Kabila reçu par le pape François

Le président de la RD Congo Joseph Kabila reçu par le pape François