mis à jour le

AVOCATS DE KARIM WADE : «Un Etat n’a jamais autant communiqué sur une affaire, et s’en sert pour désinformer»

C'est tout ce que la dernière République comptait de ministres et autres personnalités qui a fait, hier, le déplacement, pour assister à la conférence de presse des avocats de Karim Wade, mis sous mandat de dépôt. Pour Me Ciré Cledor Ly, jamais un Gouvernement n'a autant communiqué sur une affaire. Ce qui révèle une volonté de jouer sur cet aspect pour désinformer, a-t-il noté, tout en balançant, pathétique, aux Gouvernants actuels : «détestez Karim Wade, aimez-le mais, au moins, soyez justes avec lui. Des terrains appartenant à l'Etat avaient même été prêtés à Karim Wade, pour l'enfoncer, encore plus».


La conférence de presse des avocats de Karim a débuté avec quelques minutes de retard dû, selon Me Ciré Cledor Ly, à une tentative de déstabilisation orchestrée par le camp du pouvoir, en leur signalant que leur client serait dans un véhicule banalisé, en direction de la commission d'instruction. «Mais, cela n'a pas marché», a relevé l'avocat, selon qui, cette désinformation est le leitmotiv du Procureur prés la Cour de répression de l'enrichissement illicite, depuis les débuts de cette affaire. «Le Sénégal était un pays de droit mais, le constat est que l'Etat met tous les moyens pour parvenir à ses fins, avec la calomnie, le mensonge et la désinformation. Nous avons gagné toutes les batailles juridiques mais, la force est de l'autre côté, c'est ceux qui sont en train de s'exercer», a dit Me Ly. Rappelant que la Cedeao a encore été saisie par le Pds, dans le cadre de cette affaire, puisque même les dossiers dont disposait l'Etat et qui devaient être remis à la défense, pour préparer sa plaidoirie, n'ont toujours pas été donnés, il tonnera : «Ils peuvent détester Karim Wade ou l'aimer mais, au moins, qu'ils soient justes avec lui. On lui prête même un patrimoine qui appartient à l'Etat. Des titres fonciers appartenant à l'Etat. Tout cela est invraisemblable».
Sur les 3000 pages de réponses apportées à l'accusation qui planait sur le désormais pensionnaire de Rebeuss, Me Ly a expliqué que les avocats ont pu avoir la collaboration d'Etats et sociétés qui ont apporté les justificatifs demandés. «Ils nous ont fait comprendre que l'Etat du Sénégal les a interpellés mais, a reçu les justificatifs nécessaires et sur notre demande, ils nous ont fait parvenir ces justificatifs. C'est tout cela qui constitue ces trois mille pages, et c'est tout cela que le Procureur a voulu banaliser, parce qu'il n'est pas intéressé par la règle de droit. C'est quelqu'un qui dépend du ministère de la justice et qui est obligé d'obéir aux ordres», a-t-il précisé. Me Cire Cledor Ly a, par ailleurs, notifié que la garde à vue de Karim Wade n'est pas utile et révèle d'une intention de l'humilier. «Ils le gardent, alors qu'ils n'ont même pas le droit. Ils vont le déférer, avant les 48 heures, on le garde dans une cage comme un singe, on ne le confronte pas, on ne le questionne pas, à quoi sert la procédure, sinon à juste l'humilier. Ils ne peuvent atteindre son père et font main basse sur son fils», déplorera-t-il.
Mamadou DIOUF
REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

avocats

AFP

Zambie: le chef de l'opposition empêché de voir ses avocats

Zambie: le chef de l'opposition empêché de voir ses avocats

AFP

Procès de Simone Gbagbo en Côte d'Ivoire: ses avocats n'assisteront pas

Procès de Simone Gbagbo en Côte d'Ivoire: ses avocats n'assisteront pas

AFP

Tunisie: des avocats manifestent contre le projet de budget 2017

Tunisie: des avocats manifestent contre le projet de budget 2017

Wade

AFP

Législatives/Sénégal: l'ex-président Wade rentre

Législatives/Sénégal: l'ex-président Wade rentre

AFP

Sénégal: l'ex-président Wade candidat aux législatives

Sénégal: l'ex-président Wade candidat aux législatives

AFP

Gracié et libéré, Karim Wade quitte le Sénégal, plongé dans la controverse

Gracié et libéré, Karim Wade quitte le Sénégal, plongé dans la controverse

Etat

AFP

"Biens mal acquis": la défense dénonce une "ingérence dans les affaires d'un Etat souverain"

"Biens mal acquis": la défense dénonce une "ingérence dans les affaires d'un Etat souverain"

AFP

Gambie: état d'urgence

Gambie: état d'urgence

AFP

Gabon: état de crise latente trois mois après la présidentielle

Gabon: état de crise latente trois mois après la présidentielle