mis à jour le

Editorial Non, Karim n’est pas un martyr !

Le peuple sénégalais n'aime pas l'injustice mais, il adore les martyrs et les héros. S'il n'en trouve pas à portée de main, il en crée. A tue tête, nous avons tous hurlé avec nos bulletins de vote, qu'il nous fallait désormais une rupture d'avec ce qui se faisait, et que la droiture et les valeurs civiques devraient désormais être notre vade- mecum. Nous avons tous exigé des sanctions contre les voleurs de la République et le processus est maintenant en marche. Il est presqu'arrivé à terme pour certains, mais, paradoxalement, on ne sait par quel miracle de sentiments forclos, voilà que déjà des sénégalais commencent à faire demi-tour et crient au scandale, avec le mandat dépôt de Karim Wade. Ils veulent en faire un vrai problème de justice, en évoquant le harcèlement et commencent à nous «gonfler», comme disent maintenant les gosses.
Ont-ils oublié combien de sénégalais dorment en prison, qui attendent encore leur procès? Combien sont-ils qui vont bientôt faire dix ans à Rebeuss, dans la perspective d'être convoqués, un jour, par un juge largement débordé par les joyeusetés d'un train-train quotidien ? Personne ne dit rien pourtant, y compris certaines organisations des droits de l'homme, plus promptes à se mouvoir dans les méandres de l'événementiel, qu'à bouger pour faire cesser les deux poids, deux mesures.

Non. La versatilité ne doit pas prospérer. Il faut que justice se fasse. Karim n'est pas encore un martyr, et personne ne peut l'être avant un jugement. S'il est coupable de détournement, que les sanctions en son encontre soient exemplaires et dissuasives pour le futur, mais dans le strict respect de ses droits! Dans la même lancée, les tentatives d'humiliation et d'avilissement de son honneur initiées par des politiques, devraient cesser. Personne ne devrait être demandeur des infos du genre comment Karim a été accueilli à Rebeuss, quels sont les gris-gris qu'il portait ou dans la chambre de qui il va dormir dorénavant. C'est puéril et n'honore pas la presse. Une question de dignité, même si le fils de l'ancien chef de l'Etat serait loin d'être un martyr.

Cheikh Ba
REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

martyr

AFP

Afrique du Sud: 30.000 personnes pour la béatification du martyr Benedict Daswa

Afrique du Sud: 30.000 personnes pour la béatification du martyr Benedict Daswa

Actualités

Gafsa commémore le 40ème jour du décès du martyr Mohamed Mefti

Gafsa commémore le 40ème jour du décès du martyr Mohamed Mefti

Actualités

Sidi Bouzid commémore le 40ème jour du militaire martyr Marwen Mechi

Sidi Bouzid commémore le 40ème jour du militaire martyr Marwen Mechi