mis à jour le

Bachar Al-Assad : « la Syrie n’a pas d’autre choix que de sortir victorieuse ».

Le président syrien Bachar Al- Assad a déclaré mercredi 17 avril que ce qui se passe dans son pays est une  » guerre » dans tous les sens du terme et que « la Syrie n’a pas d’autre choix que de sortir victorieuse ».
« La Syrie est victime d’une tentative de colonisation par tous les moyens possibles et de différentes manières (..) ils tentent de coloniser la Syrie avec des puissances qui viennent de l’étranger »,a déclaré M. Assad sur la chaîne gouvernementale Al- Ekhbaria TV.

Cette interview a été diffusée mercredi soir alors que la Syrie célèbre l’anniversaire du retrait des troupes françaises de Syrie en 1946, qui a marqué la fin du pouvoir de la France sur ce pays.

Le ministère syrien des Affaires étrangères a demandé mardi à la France de cesser d’intervenir dans les affaires intérieures de la Syrie.

Paris a remis en cause la nouvelle amnistie générale décidée par Assad, assortie de la libération de 7.000 prisonniers, comme « une manoeuvre pour gagner du temps ».

Les propos du président Assad faisaient référence aux rebelles dont les rangs ont été débordés par l’afflux de radicaux islamistes affiliés à Al-Qaïda, le groupe radical syrien du Front Al-Nosra ayant récemment juré allégeance au réseau terroriste.

Par ailleurs, M. Assad a déclaré que des milliers de terroristes armés avaient afflué en Syrie depuis la Jordanie voisine, appelant les responsables de ce royaume à être « plus vigilants » car « l’incendie ne s’arrêtera pas à la frontière syrienne », mais continuera de se propager dans les autres pays de la région.

Les éléments étrangers sont un facteur essentiel de la crise syrienne depuis le début, a déclaré Assad, ajoutant que les puissances occidentales combattaient Al-Qaïda au Mali mais les soutenaient en même temps en Syrie.

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

Syrie

AFP

Maroc: Benkirane recadré après avoir critiqué Moscou sur la Syrie

Maroc: Benkirane recadré après avoir critiqué Moscou sur la Syrie

AFP

Jihadistes: leur nombre a doublé en Libye, mais décline en Syrie et en Irak

Jihadistes: leur nombre a doublé en Libye, mais décline en Syrie et en Irak

AFP

Plus de combattants de l'EI en Libye, moins en Irak et Syrie

Plus de combattants de l'EI en Libye, moins en Irak et Syrie