mis à jour le

Bouaflé : Un chef d’établissement "menacé" par des enseignants grévistes (AIP)

Bouaflé, 17 avr (AIP) – Le principal du collège moderne de Bouaflé, N’Dja Kolé Jean Baptiste, a affirmé, mercredi, avoir été "menacé", pendant plusieurs minutes, dans son bureau par quelques enseignants grévistes qui lui reprochent de refuser de suivre le mot d’ordre de grève déclenché par l’Intersyndicale du secteur éducation-formation (ISEF). Selon le principal, des élèves et quelques enseignants grévistes qui sont arrivés bruyamment dans l’établissement, aux environs de 10H, pour déloger [...]

Abidjan.net

Ses derniers articles: Elaboration et exécution de budget : Le Minagri veut des agents irréprochables (Le Democrate)  Commercialisation de Fruits : L’apport de la mangue dans l’économie ivoirienne (Le Democrate)  Cinéma / Ce que le gouvernement attend des acteurs (Le Democrate) 

chef

AFP

Tunisie: visite houleuse du chef du gouvernement dans le Sud

Tunisie: visite houleuse du chef du gouvernement dans le Sud

AFP

Zambie: l'accusation de trahison maintenue contre le chef de l'opposition

Zambie: l'accusation de trahison maintenue contre le chef de l'opposition

AFP

Joseph Kony, l'insaisissable chef d'une des plus cruelles rébellions

Joseph Kony, l'insaisissable chef d'une des plus cruelles rébellions

enseignants

AFP

Congo: les enseignants observent trois journées "université morte"

Congo: les enseignants observent trois journées "université morte"

AFP

Niger: 7 millions d'euros payés par an

Niger: 7 millions d'euros payés par an

AFP

Niger: plus de 4,5 millions d'euros versés

Niger: plus de 4,5 millions d'euros versés

Grévistes

AFP

La faim guette les grévistes du platine sud-africains

La faim guette les grévistes du platine sud-africains

AFP

Afrique du Sud/platine: les grévistes veulent reprendre le travail, selon Lonmin

Afrique du Sud/platine: les grévistes veulent reprendre le travail, selon Lonmin

AFP

La police sud-africaine dit avoir dispersé 3.000 grévistes violents

La police sud-africaine dit avoir dispersé 3.000 grévistes violents