mis à jour le

Moncef Marzougui lance ses conseillers dans le chantage

La motion de destitution visant Moncef Marzougui, président provisoire de la République , a été déposée mardi 16 avril, au bureau de l’Assemblée nationale constituante (ANC) après avoir rempli les conditions légales de recevabilité.

Dans une déclaration donnée mercredi à l’agence TAP, l’élu du groupe démocratique Ali Bechrifia a indiqué que la motion avait recueillie 77 signatures de différents blocs parlementaires à l’exception des élus du mouvement islamiste Ennahdha, du Congrès pour la République (CPR) et du Mouvement Wafa.

La motion ainsi recevable puisqu’ayant atteint le quorum requis, sera examinée par le président de l’ANC pour fixer la date de la plénière qui lui sera consacrée.

L’ANC aura à statuer sur cette motion, dans un délai ne dépassant pas 15 jours, a- t-il précisé.

La procédure avait été lancée en signe de protestation contre les déclarations du président Marzougui menaçant les tunisiens qui critique l’émirat du Qatar et menaçant l’opposition de pendaison si jamais ils arrivent au pouvoir .

La député Karima Souid a affirmé que les conseillers se Marzougui ont lancé une campagne de chantage et de pression sur les élus pour les obliger à se désister .

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

chantage

AFP

Chantage présumé au roi du Maroc: des enregistrements-clé validés

Chantage présumé au roi du Maroc: des enregistrements-clé validés

AFP

Chantage au roi du Maroc: la Cour de cassation met l'enquête

Chantage au roi du Maroc: la Cour de cassation met l'enquête

AFP

Chantage au roi du Maroc: l'enquête validée, les journalistes perdent une manche

Chantage au roi du Maroc: l'enquête validée, les journalistes perdent une manche