mis à jour le

Après la levée du mandat d’arrêt international contre Salif Sadio, Sos Casamance demande la levée de tous les autres mandats d’arrêt

« L'association Sos Casamance prend acte de la nouvelle relative à la levée du mandat d'arrêt international lancé par l'État du Sénégal contre M. Salif Sadio ». Telle est la réaction de l'association dirigée par Amadou Sylla, qui ½uvre pour la paix en Casamance. Mais c'est pour ajouter aussitôt : « Cependant, il faut rappeler à l'opinion nationale et internationale que ces mandats d'arrêts ne concernent pas seulement M. Salif Sadio. En conséquence, tous les autres mandats d'arrêts qui frappent certains responsables du Mfdc dont M. Mamadou NKruma Sané doivent aussi être levés ».

Il est à noter que l'une des conditions posées par Nkrumah Sané pour sa participation au processus de paix est justement cette levée du mandat d'arrêt qui pèse sur sa tête. Si cette doléance est accordée, cela pourrait ouvrir de nouvelles perspectives pour la paix en Casamance.

Par ailleurs, Sos Casamance considère qu'une crise de plus de trois décennies ne peut pas « se résoudre en dehors d'un cadre non transparent et pas clair, seul gage de la confiance des parties ». C'est pourquoi, elle demande au gouvernement de tenir compte dans sa politique de recherche de paix en Casamance, « des efforts louables des acteurs nationaux notamment les chefs religieux, coutumiers, les mouvements associatifs les acteurs de la société civile comme de la diaspora ».

Estimant que la résolution pacifique de ce conflit relève, certes, de la volonté politique de l'État et du Mfdc, mais aussi de « la responsabilité du peuple souverain, au nom de qui le gouvernement agit, et pour qui il est tenu de rendre compte directement par les voies les plus appropriées ».

Dans la même perspective, cette association casamançaise, basée à Paris, invite « solennellement le chef de l'État et son gouvernement à rendre publique toute décision de justice relative à la levée de mandats d'arrêts internationaux contre les responsables politiques du Mfdc».

Pour rappel, le président Macky Sall a annoncé la levée du mandat d'arrêt lancé contre Salif Sadio. Une mesure qui vise à créer des conditions de dialogue afin de mettre fin à un conflit qui dure depuis 1982. D'ailleurs Robert Sagna et sa commission qui s'activent dans la recherche de la paix dans la région Sud, en a fait presqu'une condition primordiale pour retrouver la sérénité dans la perspective de la paix. Est-ce que cette levée est suffisante ? En tous les cas, d'autres membres importants du Mfdc sont sous le coup d'un mandat d'arrêt international. Parmi eux, il y a Mamadou Nkrumah Sané qui fait partie des plus radicaux du Mfdc.

Rewmi.com/Boubacar Sidy DIALLO, Correspondant à Paris

Casamance

AFP

Le Sénégal va lutter contre la coupe abusive de bois en Casamance

Le Sénégal va lutter contre la coupe abusive de bois en Casamance

Sénégal

Paroles de femmes casamançaises

Paroles de femmes casamançaises

Black power

Moi, Karamba Diaby, premier député noir d'Allemagne

Moi, Karamba Diaby, premier député noir d'Allemagne