mis à jour le

Liberté syndicale : restrictions dans le secteur de la formation professionnelle

Après le secteur de l'éducation nationale et celui de la santé publique, c'est au tour au secteur de la formation professionnelle de renouer avec la grogne. Les travailleurs du secteur comptent, à l'appel de la Fédération nationale des travailleurs du secteur de la formation professionnelle,  observer un sit-in devant le siège du ministère le 6 mai. Par le retour à la protestation, cette fédération affiliée au Snapap vise à dénoncer les restrictions appliquées à la liberté de l'exercice syndicale dans un bon nombre d'établissements de formation. Lors d'une conférence de presse qu'il a animé ce mercredi, Bouraghda Omar, président de ladite fédération indique que les adhérents sont empêchés de tenir leurs conseils en l'absence d'autorisation dans les établissements où ils exercent. «Les directeurs des établissements ont reçu instruction d'interdire les réunions du Snapap. Nous ne comprenons pas pourquoi cette peur», s'interroge le conférencier. Et de signaler que le ministre de la formation a pourtant affiché sa volonté de considérer le partenaire sociale. Avec l'Ugta, le Snapap serait considéré par la tutelle comme un syndicat représentant les travailleurs du secteur. Bientôt quatre mois après s'être réunie le 31 décembre 2012 avec des responsables aux ministères, la fédération n'a reçu  aucune réponse aux divers points débattus. Une réunion entre les deux parties devait se tenir le 25 mars mais elle fut annulée  à la dernière minute sans aucune explication, précise le syndicaliste. La fédération n'écarte pas, par la voix de son président, le durcissement de la protestation si la tutelle reste sur la même posture. « Nous allons convoquer le conseil national en session extraordinaire pour décider de la suite à donne à ce sit-in. Une chose est sûre : toutes les solutions sont envisageables. En somme, la fédération réclame l'amélioration de la situation socio-professionnelle des travailleurs du secteur via, notamment, la révision du statut particulier, l'intégration des contractuels, la promotion systématique, la révision du régime indemnitaire et  le respect de la liberté de l'activité syndicale. 

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

liberté

AFP

Égypte: la justice approuve la remise en liberté d'Hosni Moubarak

Égypte: la justice approuve la remise en liberté d'Hosni Moubarak

AFP

Tanzanie: des ONG font campagne pour la liberté d'expression

Tanzanie: des ONG font campagne pour la liberté d'expression

AFP

Somalie: remise en liberté du journaliste d'Al Jazeera

Somalie: remise en liberté du journaliste d'Al Jazeera

secteur

AFP

Au Nigeria, le secteur aérien est dans la tourmente

Au Nigeria, le secteur aérien est dans la tourmente

AFP

Togo: le secteur du phosphate

Togo: le secteur du phosphate

AFP

Afrique: le secteur minier frappé de plein fouet par la chute des cours

Afrique: le secteur minier frappé de plein fouet par la chute des cours

formation

AFP

Libye: le gouvernement dénonce la formation d'une armée "parallèle"

Libye: le gouvernement dénonce la formation d'une armée "parallèle"

AFP

Maroc: nouvelles négociations pour la formation du gouvernement

Maroc: nouvelles négociations pour la formation du gouvernement

AFP

RDC: arrestation d'un dirigeant de la formation historique de l'opposition

RDC: arrestation d'un dirigeant de la formation historique de l'opposition