mis à jour le

Commission dialogue et réconciliation : TEMEDT exige la réparation immédiate de la non représentation des bella

La composition de la commission dialogue et réconciliation n’a pas du tout plu à l’association pour la consolidation de la paix, le développement, la promotion et la protection des droits humains (TEMEDT) qui était le lundi 15 avril face à la presse. Ses membres exigent la réparation immédiate de cette erreur estimant que les kel tamaseq ont leur place dans cette commission.

près le collectif des ressortissants du nord (Coren), c’est au tour de TEMEDT, une association regroupant des noires tamasheqs de réagir contre la composition de la commission dialogue et réconciliation qui vient d’être mise en place. Une commission qui doit réunir toutes les sensibilités et communautés maliennes du nord ainsi que du sud. Mais qui malheureusement, n’inclue aucun membre issu de la communauté noire kel tamasheq qui demeure pourtant une des principales communautés du nord du Mali.

Dans une déclaration lue sur place par son président en la personne d’Ibrahim Ag Idbaltanat, TEMEDT déplore la composition de cette commission dialogue et réconciliation qui au lieu d’être inclusive, témoigne une fois de plus de la volonté inexpliquée des autorités maliennes de continuer à ignorer la voix de ceux qui subissent tous les jours. Cette communauté, dit-il, regorge de toutes les compétences nécessaires allant du rang de professeur aux cadres, des religieux à l’agent d’exécution. « Cette situation n’a que trop duré et nous prenons à témoin l’opinion nationale et internationale pour cette injustice flagrante« , poursuivra M.Idbaltanat. Si les critères de nomination des membres de la commission dialogue et réconciliation sont ceux relatifs à la représentativité communautaire, à l’intégrité morale, à la loyauté envers la république, à la compétence, à l’expertise et à l’attachement aux idéaux de non violence, les leaders de la communauté noire kel tamasheq, selon le président de TEMEDT, sont bien placés pour figurer parmi les 30 membres de la commission.

Aux dires de M.Idbaltanat, les Bella constituent une communauté dynamique présente dans tous les corps de métiers. Il n’existe pas de village, de fraction, de ville où les Bella ne soient pas présents. Ils sont nomades et sédentaires à la fois, a-t-il soutenu. Selon lui, c’est principalement la communauté noire tamasheq qui a été visée par les premières lapidations et les premières amputations. Et c’est encore au sein de cette communauté du nord du Mali que l’on compte le plus grand nombre d’amputés, le plus grand nombre de viols sans parler des tueries et des enlèvements d’enfants. Les responsables de TEMEDT ont saisi l’occasion pour rappeler aux plus hautes autorités que l’on ne peut pas construire la paix et raffermir la cohésion sociale par l’exclusion du débat des couches de la société les plus affectées. S’il y a lieu d’une négociation, c’est avec toutes les communautés du nord que cela doit se faire. Sans quoi, il n’y aura pas de paix. Il n’y a pas une seule communauté au Mali qui a plus d’expertise par rapport aux problèmes du nord que nous.

A en croire Ibrahim Ag Idbaltanat, cette discrimination envers les bella a été faite sciemment par les autorités maliennes.  » Ils ont fait exprès de nous mettre à l’écart parce que nous sommes de ces communautés qui sont pacifiques, qui ne revendiquent pas par les armes et qui ne demandent qu’à vivre du fruit de leur dur labeur « , a-t-il ajouté. Résolu à user de tous les moyens afin d’être rétabli dans ses droits, TEMEDT par la voix de son président, a invité les autorités à une réparation immédiate de la non représentation d’une des communautés parmi les plus importantes en nombre au nord du pays.  Pour ne pas, dit-il, qu’une très grave erreur ne se transforme en faute.          

           Ramata S KEITTA   Stagiaire*

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

commission

AFP

Gambie: l'ONU dénonce l'intervention au siège de la Commission électorale

Gambie: l'ONU dénonce l'intervention au siège de la Commission électorale

AFP

Génocide: une commission rwandaise accuse 22 officiers supérieurs français

Génocide: une commission rwandaise accuse 22 officiers supérieurs français

AFP

Soudan du Sud: une commission dénonce un niveau de violences "épouvantable"

Soudan du Sud: une commission dénonce un niveau de violences "épouvantable"

dialogue

AFP

RD Congo: dialogue politique de la dernière chance en vue

RD Congo: dialogue politique de la dernière chance en vue

AFP

Guinée: le dialogue politique bloqué par des divergences sur les élections locales

Guinée: le dialogue politique bloqué par des divergences sur les élections locales

AFP

Gabon: Ping rejette l'appel au dialogue lancé par Bongo

Gabon: Ping rejette l'appel au dialogue lancé par Bongo

réconciliation

AFP

Centrafrique: le pape monte dans sa papamobile devant la colombe de la réconciliation

Centrafrique: le pape monte dans sa papamobile devant la colombe de la réconciliation

AFP

Côte d'Ivoire: Ouattara prône la réconciliation peu avant la présidentielle

Côte d'Ivoire: Ouattara prône la réconciliation peu avant la présidentielle

AFP

Algérie: dix ans après le pardon, la réconciliation se fait attendre

Algérie: dix ans après le pardon, la réconciliation se fait attendre