mis à jour le

Affaire Ecole Kokè Kallé aux 501 logements sociaux : Les populations s’en remettent au  » Tout Puissant  » face à l’inaction du ministre David Sagara

David Sagara

Depuis plusieurs mois, l’imam de la Grande mosquée de Bamako est à couteau tirer avec les populations des 501 logements sociaux à propos d’un  un espace vert, contiguë à la Mosquée du quartier. Une partie avait été réservée dans le plan pour recevoir une Médersa. C’est pour la mise en valeur de cette partie qui avait été accordé par l’ancien ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat, Modibo Sylla, sur injonction du Président ATT, en 2008, que l’imam a transformée son projet de Médersa en une école. Actuellement, le premier bloc réalisé abrite une école et un appartement. Le deuxième bloc du bâtiment est au stade de soubassement, qu’il s’apprête à construire. Déjà les murs de clôture ont été réalisés. Devant la détermination de la population à ne pas le laisser faire, il a d’abord pris soin de protéger le site des regards indiscrets.

Le hic, est que l’homme n’a jamais respecté le pacte conclu ni avec l’Office Malien de l’Habitat (OMH) ni avec les résidents. Lors d’une assemblée générale dans le quartier, à laquelle il a participé, il s’était engagé devant des dizaines de témoins à faire siennes les recommandations du quartier. Dans le Bureau du désormais ex-directeur général de l’OMH, Moussa Baba Diarra, du haut de son rang de grand imam de la capitale, Kokè Kallé a coulé en larme en suppliant son hôte de lui pardonner son ignorance des textes. Mais, en réalité tous ces subterfuges n’avaient que pour seul but de gagner du temps. Car selon certaines indiscrétions, son objectif était de s’offrir au-delà de l’école, un grand domaine foncier dans ce quartier viabilisé et habité qui à user de son statut de grand imam de la capitale pour faire plier d’une manière ou d’une autre toutes les personnes susceptibles de lui être utiles pour l’établissement d’un titre foncier en bonne et due forme.

La population du quartier impuissante à l’évolution du chantier s’est remise à Dieu. « Toutes se disent  » que pouvons-nous faire contre un imam, qui ne respecte jamais sa parole donnée. On laisse Dieu tranché. Ici ou l’au-delà. S’il est vrai que l’au-delà existait « . Pauvre population, qui a tout essayé pour ramener ce grand érudit à la raison, mais sans succès. Un moment, les jeunes du quartier s’étaient même décidés à casser les murs de clôture, mais les sages du quartier les ont dissuadés.

Il faut rappeler que l’ancienne ministre des Domaines, Diallo Madina Touré, avait  instruit des inspecteurs pour examiner les préoccupations de la population. Malheureusement pour le quartier, le dépôt de rapport de cette commission d’enquête a coïncidé avec la chute du gouvernement de Cheick Modibo Diarra et le départ de Diallo Madina Touré de l’étalage gouvernemental. David Sagara, qui a pris les commandes du Ministère tarde à réagir. Pendant, ce temps l’imam profite pour réaliser le dernier bloc qui lui reste, rendant difficile la prise de décision. Sinon, par la lettre numéro 12 37 du 21 mars 2013, nous avons saisi le Ministre des Logements, des affaires foncières et de l’urbanisme, David Sagara, pour attirer son attention sur l’évolution du chantier au mépris de toutes les instructions à lui données par l’OMH.

Monsieur le ministre la population de la Cité compte sur votre esprit d’équité pour faire comprendre à l’imam que la cohabitation en bonne intelligence nécessite un certain comportement civilisé avec les voisins.

Amadou O. Diallo

Journaliste & habitant du quartier, Lot 176 Porte 161 Rue 573

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

affaire

AFP

Afrique du Sud: une commission d'enquête blanchit Zuma dans une affaire de corruption

Afrique du Sud: une commission d'enquête blanchit Zuma dans une affaire de corruption

AFP

Affaire Karim Wade: 27 millions d'euros restitués

Affaire Karim Wade: 27 millions d'euros restitués

AFP

Egypte: peines de prison confirmées pour le clan Moubarak dans une affaire de corruption

Egypte: peines de prison confirmées pour le clan Moubarak dans une affaire de corruption

école

AFP

Ouganda: un ministre fait saisir dans une école un livre trop osé

Ouganda: un ministre fait saisir dans une école un livre trop osé

Tour de France

L'équipe qui veut (re)mettre en selle les écoliers d'Afrique du Sud

L'équipe qui veut (re)mettre en selle les écoliers d'Afrique du Sud

Sciences

Pourquoi l'Afrique a besoin des mathématiques pour accélérer son développement

Pourquoi l'Afrique a besoin des mathématiques pour accélérer son développement

logements

La rédaction

Algérie: les autorités vendent du rêve aux populations

Algérie: les autorités vendent du rêve aux populations

La rédaction

Algérie: les logements AADL ne seront peut-être pas prêts à temps

Algérie: les logements AADL ne seront peut-être pas prêts à temps

La rédaction

AADL: Voici les touts premiers propriétaires

AADL: Voici les touts premiers propriétaires