mis à jour le

Une prime de 100 millions de centimes pour les joueurs du Mouloudia d’Alger s’ils remportent la Coupe d’Algérie

Le MC Alger compte offrir plus de 100 millions de centimes, en guise de prime, pour chaque joueur, en cas de victoire en finale de la Coupe d'Algérie, qui va opposer, le 1er mai prochain, au stade du 5 juillet, le Doyen des clubs algérien à son voisin, l'USM Alger.

C'est le Président du conseil d'administration de la SPA (société sportive par actions) MCA, Kamel Amrouche, cadre de la compagnie pétrolière nationale, Sonatrach, propriétaire de 77,5 % du capital du club, qui en a fait l'annonce. Celui-ci a affirmé qu'il compte proposer, le 24 avril prochain, à l'occasion d'une réunion du conseil une prime «dépassent le million de dinars». Etant donné que l'effectif d'un club est composé de 25 joueurs, et que, généralement même ceux qui ne prendront pas  part à la rencontre toucheront la dite prime, le montant total pourra s'élever éventuellement à plus de 3 milliards de centimes.

Le rival du MCA, l'USMA, propriété quant à lui du groupe de travaux publics, ETRHB, va forcément renchérir. Selon des informations que nous avons pu obtenir, le patron de cette entreprise, Ali Haddad, pourra aligner la prime de victoire sur celle du Mouloudia. La Sonatrach, qui a racheté le MCA, il y a quelques mois, voudra bien entamer sa première saison à la tête du club avec un titre. Et quoi de mieux pour motiver les joueurs qu'une alléchante prime. Si cela va certainement réjouir les supporters du club, il n'en est pas de même pour beaucoup d'autres algériens qui voient mal comment la principale entreprise nationale, propriété de tous les algériens dans le subconscient général, puisse offrir de tels sommes à des joueurs. En tous cas, si beaucoup de clubs algériens évoquent souvent le manque de moyens, au point où certains d'entre eux se sont mis, ces dernières années, à faire l'impasse sur les compétitions internationales, il n'en demeure pas moins qu'énormément d'argent circulent dans le football national et souvent loin de tous contrôle.

En début de saison, les services de la Ligue de football professionnel (LFP) ont indiqué que plusieurs clubs n'ont pas daignés leur communiquer les documents relatifs à leurs comptes. Ceci sans parler des problèmes liés à l'absence de déclarations auprès de la CNAS par exemple. Certains joueurs perçoivent des salaires mensuels qui dépassent les 300 millions de centimes. En somme, depuis son lancement il y a trois saisons, le professionnalisme n'a pas encore apporté le plus attendu au football national, si ce n'est l'énorme hausse des salaires des joueurs.

Elyas Nour

Algérie Focus

Ses derniers articles: En Algérie, le remaniement accouche d'un gouvernement sans hommes politiques  Un coup d’Etat en Algérie: la folle prédiction israélienne qui amuse les Algériens  Une enquête inédite révèle l'immense patrimoine immobilier parisien de dirigeants algériens 

prime

AFP

Accord de paix au Soudan du Sud: Juba dénonce "une prime

Accord de paix au Soudan du Sud: Juba dénonce "une prime

AFP

Goncourt: bête noire des intégristes, l'écrivain algérien Kamel Daoud primé

Goncourt: bête noire des intégristes, l'écrivain algérien Kamel Daoud primé

AFP

Mondial: Corée du Sud-Algérie, la prime

Mondial: Corée du Sud-Algérie, la prime