mis à jour le

Nord du Mali : Une situation plus qu’alarmante

«Les communautés sont durement touchées, elles ont besoin de nourriture, d'eau et de soins de santé. Elles doivent aussi pouvoir retrouver une certaine autonomie pour pouvoir, à terme, subvenir à leurs propres besoins». Ces propos ont été tenus par Régis  Savioz, directeur adjoint des opérations du Comité international de la Croix-Rouge (Cicr), lors d'une conférence de presse animée le mercredi 10 avril 2013 à l'hôtel Salam de Bamako.

Au terme d'une visite pendant laquelle il s'est notamment rendu dans le nord du pays, à Gao et à Mopti, M. Savioz a estimé que l'instabilité de la situation et les épisodes de violences dans les centres urbains du nord rendent encore plus difficiles les conditions de vie des populations. À l'en croire, la situation est plus qu'alarmante. «Aucun retour significatif de déplacés et de réfugies n'a été observé à ce stade», a-t-il précisé. Et d'ajouter que le Cicr va poursuivre les activités qu'il mène de longue date au Mali et au Niger, portant ainsi son budget pour ces pays à un total d'environ 75 millions de francs suisses, environ 61 millions d'euros. De ce fait, cette opération devient la deuxième opération la plus importante du Cicr dans le monde en terme budgétaire, après l'Afghanistan.

S. TOURE

Mali

AFP

Trois Casques bleus et un soldat malien tués dans le nord-est du Mali

Trois Casques bleus et un soldat malien tués dans le nord-est du Mali

AFP

Des jihadistes revendiquent une attaque ayant tué deux soldats au Mali

Des jihadistes revendiquent une attaque ayant tué deux soldats au Mali

AFP

L'état d'urgence au Mali prorogé d'un an

L'état d'urgence au Mali prorogé d'un an