mis à jour le

Voisinage choquant : « Diabougou », un bar qui dérange Banankabougou

La cohabitation des espaces de loisirs avec les habitations n'est pas toujours aisée. A Banankabougou, un bar restaurant du non de « Diabougou » ne parvient pas à se faire accepter par le voisinage.
Les promoteurs de cet espace de loisirs ne font rien pour améliorer les relations tendues entre leur établissement et les habitants du quartier. S'étant plaints à plusieurs reprises pour tapage nocturne et autres désagréments, les voisins de « Diabougou » semblent prêts à se faire entendre d'une autre manière.
Il s'agit, selon un voisin, d'entreprendre des démarches pour faire respecter leurs droits par le bar, ses promoteurs et ses usagers.
« Il suffit que la nuit tombe pour que nous soyons contraints à annihiler les odeurs choquantes des produits alcoolisés du bar. Outre la nuisance sonore, les filles de joie, on laisse les usagers du bar à obstruer très souvent la rue avec leurs véhicules aux yeux de tous », se plaint un voisin. Il trouve la guerre aux bars illégaux difficile à gagner, car, dit-il, parmi leurs usagers, il y en a qui détiennent un pouvoir de décision dans l'administration.
Situé de l'autre côté de la route de Ségou en face de la Cour d'appel de Bamako, le bar « Diabougou » ne respecte pas les normes d'établissement et de fonctionnement. Il jouxte des domiciles privés, donc susceptible d'impacter négativement les bonnes m½urs des enfants des parages.
Reste à savoir si le dégoût des voisins aura raison de l'imposture du bar « Diabougou » ?
Nabila Ibrahima Sogoba

bar

AFP

Burundi: huit personnes tuées par une grenade dans un bar

Burundi: huit personnes tuées par une grenade dans un bar

AFP

Soudan du Sud: 8 spectateurs d'un match de foot tués dans un bar

Soudan du Sud: 8 spectateurs d'un match de foot tués dans un bar

AFP

Burundi: sept personnes tuées dans un bar dans un quartier d'opposants

Burundi: sept personnes tuées dans un bar dans un quartier d'opposants