mis à jour le

Les travailleurs interpellent le Président

Les travailleurs de la société Saipem Forage lancent un nouveau signal de détresse au président de la République. Conséquence directe du scandale des pots-de-vin dans lequel est impliquée l'autre Saipem spécialisée dans la construction, les travailleurs de cette entreprise disent s'inquièter «sérieusement» quant à leur devenir. Pas moins de 700 travailleurs risquent de se retrouver du jour en lendemain sans travail, à cause de l'opération de démantèlement de cette entreprise qui a déjà perdu une bonne partie de ses contrats avec les grands groupes pétroliers internationaux. Contacté par nos soins, le secrétaire général de la division syndicale de l'entreprise, Youcef Hachani, parle d'une situation intenable au sein de l'entreprise. Selon lui, il y a depuis quelques semaines des licenciements en série pour réduire l'effectif des Algériens au strict minimum. «Nous ½uvrons à calmer le personnel, mais il est de plus en plus difficile de savoir raison garder surtout avec l'augmentation du nombre de travailleurs mis à la porte», a prévenu le secrétaire général de la section syndicale qui espère une intervention rapide du chef de l'Etat afin de sauver ces travailleurs et leur donner leurs droits socioprofessionnels. «Pensez-vous qu'il est juste que 700 travailleurs assument la responsabilité d'une personne appartenant à telle ou telle société ?», s'interroge le secrétaire général de la section syndicale soulignant, dans ce sillage, que la société Saipem Forage n'a aucune relation avec ce qui se passe entre l'entreprise Sonatrach et Saipem Montage. Il appelle par là même à protéger les travailleurs d'une possible et totale faillite de l'entreprise et à punir les responsables du scandale qui touche l'autre Saipem. Pour le secrétaire général d'entreprise, les appareils de forage commencent à être transférés à l'étranger. Un signe d'une fin d'activité en Algérie. Il espère au nom des travailleurs que le gouvernement prenne les décisions qu'il voit adéquates pour garantir les droits des travailleurs de cette entreprise. Selon Youcef Hachani, une action a été engagée auprès de l'inspection du Travail afin que les travailleurs jouissent de leurs pleins droits socioprofessionnels.

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

travailleurs

AFP

Le Maroc pressé d'améliorer le sort de ses travailleurs domestiques

Le Maroc pressé d'améliorer le sort de ses travailleurs domestiques

AFP

Ethiopie: rapatriement massif de travailleurs illégaux en Arabie Saoudite

Ethiopie: rapatriement massif de travailleurs illégaux en Arabie Saoudite

inégalités

La couleur pourpre du raisin sud-africain

La couleur pourpre du raisin sud-africain

président

AFP

Gambie: le président élu au Sénegal jusqu'

Gambie: le président élu au Sénegal jusqu'

AFP

Gambie: "pas besoin d'un bain de sang", dit le président malien

Gambie: "pas besoin d'un bain de sang", dit le président malien

AFP

CAN: le président Ali Bongo et le rappeur Booba donnent le coup d'envoi

CAN: le président Ali Bongo et le rappeur Booba donnent le coup d'envoi