mis à jour le

Traque des biens mal acquis : Alioune Ndao accuse Karim de «mauvaise foi» dans son dossier

Après les avocats de Karim Wade et les différents responsables du Pds, place aux enquêteurs de la Cour de répression de l'enrichissement illicite (CREI) d'apporter leurs démentis. En réalité, selon la Crei, les avocats du fils ainé du président Abdoulaye Wade ont déposé 42 pages, au lieu des 3000 allégués. La cour spéciale révèle avoir mis à nu une véritable ingénierie financière frauduleuse mise en place par Karim Wade et ses collaborateurs pour bien mener leurs activités illicites.


Au cours de la déclaration de la Crei à la presse, le substitut du procureur Antoine Diome a dévoilé les tromperies utilisées par Karim Wade et ses présumés complices : Bibo Bourgi, Cheikh Diallo, Pierre Agbogba, Mamadou Pouye, Mansour Gaye, Pierre Agboba, Vieux Aïdara, Cheikh Diallo, en garde-à-vue. «Sur des éléments objectifs, il est utile de savoir qu'une véritable ingénierie financière frauduleuse a été mise à nu, reposant sur un système avec deux déclinaisons de prête-noms simple, qui pouvait ignorer jusqu'au caractéristique se rapportant à l'objet social ou bien à l'activité de la société dont il était censé être l'associé unique ou majoritaire. Ça, c'est le premier système qu'on a découvert qui s'appelle prête-nom simple», a-t-il révélé. «Pour ce qui est du deuxième système, il reposait sur des prête-noms opérationnels, avec une part active dans la réalisation d'enrichissement illicite. Mais à chaque fois, par des témoignages, à chaque fois par des documents, à chaque fois par une analyse financière, on aboutit à un lien entre un enrichissement et une personne physique dirigeant d'une personne morale de droit privé ou prise es nom, mais naturellement on peut engager des poursuites à son encontre», a précisé le substitut du procureur de la CREI.
Les raisons de l'arrestation de Karim et Cie
Nous avions annoncé dans nos précédentes éditions que l'arrestation de Karim Wade était liée aux manquements notés dans son dossier. Selon Alioune Ndao, Karim Wade et ses avocats ont fait du «Tapalé», (mauvaise foi). «S'ils ont dit qu'ils ont rédigé 3000 pages, ce n'est pas exact. Nous avons reçu plutôt 42 pages. Et tout le reste, ce sont des documents annexes. Nous avons reçu les dossiers à 11 heures 35 mn, à 25 mn de la fin du délai d'un mois. Nous nous sommes enfermés dans mon bureau, avec mon substitut, pour lire le document de 42 pages qui contient toutes les réponses, aussi bien sur la forme que sur le fond. Et à chaque renvoi vers une pièce annexe, nous recherchions les pièces annexes», a-t-il précisé. Poursuivant, il dira : «c'est ainsi qu'au bout de deux heures, nous avons lu l'intégralité du document et nous nous sommes fait une religion très précise de la qualité tres précise des réponses apportées par Monsieur Karim Wade. D'ores et déjà, n'étant pas du tout convaincus de la pertinence de ses réponses, nous avons pris des mesures idoines, qui consistaient à procéder à l'arrestation de Karim Wade et tous ceux qui sont considérés comme étant ses complices dans les faits qui lui sont reprochés». Selon d'autres informations fournies par la Crei, l'enquête sur le patrimoine de l'ancien ministre d'Etat, démarrée le 2octobre 2012, a été bouclée le 8 mars par la gendarmerie. Ce matin, le dossier de Karim Wade sera transmis à la commission d'instruction composée de juges indépendants qui vont décider quelle suite donner à l'affaire Karim Wade.
KHALIL DIEME
REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

traque

AFP

Libye: dans Syrte repris, la traque aux derniers jihadistes

Libye: dans Syrte repris, la traque aux derniers jihadistes

AFP

Nigeria: la police traque les ravisseurs de trois lycéennes

Nigeria: la police traque les ravisseurs de trois lycéennes

AFP

Gambie: la traque des auteurs de l'attaque bouleverse le quotidien

Gambie: la traque des auteurs de l'attaque bouleverse le quotidien

biens

AFP

Nigeria: arrestation de juges et biens saisis dans une opération anticorruption

Nigeria: arrestation de juges et biens saisis dans une opération anticorruption

AFP

Gabon: des biens immobiliers de la famille Bongo saisis par la justice en France

Gabon: des biens immobiliers de la famille Bongo saisis par la justice en France

AFP

Biens mal acquis: l'enquête française vise

Biens mal acquis: l'enquête française vise