mis à jour le

Quelle procédure pénale sur l’affaire Karim Wade ? Le maitre des poursuites et la défense: une plaidoirie à mille controverses

C'est parti pour être un débat basé sur une interprétation du code de procédure pénale. En effet, les avocats de la défense qui ont déjà commencé leurs plaidoiries, attaquent, à tous vents, la démarche du parquet spécial qu'ils assimilent à une violation de la loi et à une trahison de la présomption d'innocence dont Karim Wade doit bénéficier. De son côté, la Créi se défend et fait allusion à une application réglementaire de la loi.


Le délit d'enrichissement illicite ne se caractérise pas au moment où la personne mise en cause exerce une quelconque fonction. Il s'agit de faire un contrepoids entre son train de vie et ses revenus légaux. Une fois l'enrichissement illicite fait, le procureur spécial a la possibilité, en se référant à l'article 5 du code de procédure pénale, de diligenter une enquête. Une fois ceci bouclé, il soumet le dossier au mis en cause à qui il demande de faire le rapport de ses biens, avec sa masse salariale durant son temps d'exercice. Et pour cela, un délai de deux jours est donné, avant une mise en demeure.
Au terme de cette mise en demeure qui dure un mois, il reviendra à la personne de fournir une réponse ou de ne pas se présenter. Soit, il est convaincant, soit il ne l'est pas et il faut préciser que dans ce cas, on accepte point les biens offerts. C'est justement dans ce moment précis que la commission d'instruction est sollicitée pour faire son travail. Quant à la culpabilité ou pas il revient, au juge de la déterminer. Ces éclaircissements quant à la procédure du parquet spécial qui a été pointé du doigt par les avocats de la défense émanent du substitut du procureur qui a rappelé la procédure, en se basant sur le droit pur et dur, en l'a croire. Le président Antoine Diom, en guise de réponse à la défense, parle de 42 pages, à la place des 3000 déclarés par Me Ciré Clédor Ly. Pour le magistrat, la démarche tenue jusque-là est légale et sans état d'âme. «Ce ne sont pas nous qui faisons ce que bon nous semble, nous faisons appliquer la loi de part les textes qui régissent les règlements à tenir, pour ce qui est de l'enrichissement illicite», précisera-t-il.
La défense plaide une violation de la procédure
Cette déclaration du substitut du procureur n'a pas attendu longtemps pour avoir une réponse venant de la défense. «Il aura une réponse de taille et à la hauteur. L'observation préliminaire est que la presse ne sera pas le juge ayant habilité à trancher sur ce dossier et donc le procureur ne fait que parler dans la presse, en faisant un trafic d'opinion qui n'a pas d'effet judiciaire. Le moment propice, nous démantèlerons toutes ces accusations. Depuis le début, on ne fait que violer la loi», dira Me Demba Siré Bathily. Me Amadou Sall embouche la même trompette. Pour lui, le Procureur spécial n'a pas respecté la suite de la procédure. Il juge en outre que l'arrestation de Karim Wade relève d'une violation grave de ses droits. Parlant de kidnapping, il indique qu'ils répliqueront à la hauteur de l'affront. «L'enquête clôturée, un Pv a été transmis au Procureur qui, après avoir étudié son procès-verbal, a estimé devoir servir une mise en demeure à Karim Wade d'avoir à justifier de la légalité de sa propriété sur des biens que le Procureur, lui-même, lui a attribués, dans un délai d'un mois», renseigne Me Sall, selon, ils ont assisté à une prise d'otage.
Yandé DIOP
REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

Wade

AFP

Législatives/Sénégal: l'ex-président Wade rentre

Législatives/Sénégal: l'ex-président Wade rentre

AFP

Sénégal: l'ex-président Wade candidat aux législatives

Sénégal: l'ex-président Wade candidat aux législatives

AFP

Gracié et libéré, Karim Wade quitte le Sénégal, plongé dans la controverse

Gracié et libéré, Karim Wade quitte le Sénégal, plongé dans la controverse

plaidoirie

group promo consulting

Plaidoirie en faveur de Mbaye Ndiaye, Bibo Bourgi et Pape Diassé

Plaidoirie en faveur de Mbaye Ndiaye, Bibo Bourgi et Pape Diassé

group promo consulting

Le procés Aziz Samb/Baba Tandian, renvoyé au 2 mai pour plaidoirie

Le procés Aziz Samb/Baba Tandian, renvoyé au 2 mai pour plaidoirie

[email protected] (Administrator)

Rentrée solennelle du barreau : Plaidoirie pour l’intégration

Rentrée solennelle du barreau : Plaidoirie pour l’intégration