mis à jour le

Cahuzac renonce à être député : "Je me suis menti à moi-même"

"La gravité de cette faute morale ne me permet pas de rester parlementaire, et j'ai décidé de démissionner de mon mandat", a annoncé Jérôme Cahuzac, mardi 16 avril. L'ancien ministre du budget s'exprimait dans un entretien télévisé d'une trentaine de minutes accordé à BFMTV, le premier depuis l'éclatement du scandale.


Il a quitté le gouvernement le 19 mars et avoué le 2 avril qu'il avait détenu un compte bancaire en Suisse, transféré depuis à Singapour. N'ayant pas été condamné, l'ancien ministre du budget avait la possibilité de rester député et devait annoncer sa décision avant le 19 avril. De nombreux élus de gauche l'avaient invité à quitter son poste.
Jérôme Cahuzac a tenu à s'expliquer : "J'ai entendu ceux qui m'ont rappelé que j'avais été élu le plus légalement du monde et que la justice n'avait pas décidé que j'étais incapable d'exercer ce mandat. De l'autre côté, il y a ceux qui ne voient que la faute morale." Interrogé sur un éventuel retour en politique, l'ancien ministre l'a jugé par ailleurs "infiniment peu probable".
oDevenir ministre ? "J'aurais dû dire non"
Jérôme Cahuzac est revenu sur le mensonge au sujet de ses comptes à l'étranger : "Ce que j'ai fait ne correspondait pas à ce que la morale élémentaire m'aurait commandé de faire."
Il a également évoqué l'emballement qui a suivi ses révélations : "Incontestablement, les réactions ont été très violentes. Il y a eu une sorte d'acharnement dont je doute qu'il y ait eu un précédent aussi intense dans notre histoire contemporaine."
L'ancien ministre a décrit ce qu'il avait déjà qualifié de "spirale du mensonge" dans son post de blog. Lors de l'interview à BFMTV, il a avoué : "Je me suis menti à moi-même pendant des années (...) Je n'y pensais que pour tenter de repousser cette vérité un peu plus loin. Le jour où l'on me propose de devenir ministre du budget, j'aurais dû dire non, et j'ai commis une faute. J'aurais dû avoir la lucidité de refuser. J'en paye le prix fort aujourd'hui." M. Cahuzac a également expliqué n'avoir pas eu "la force d'âme" de refuser d'entrer au gouvernement.
oHollande : "Je ne lui ai pas dit la vérité"
François Hollande était-il au courant de l'existence de ses comptes ? "J'ignore quel était son degré de connaissance de cette affaire", a expliqué M. Cahuzac. "Ce que je veux dire, c'est qu'à lui, comme au premier ministre, comme à Pierre Moscovici, je n'ai pas dit la vérité. A eux aussi, j'ai menti. Je le regrette amèrement. Je leur ai demandé pardon, c'est à eux de voir s'ils peuvent ou non me l'accorder."
L'ancien ministre est également revenu sur le contenu de son compte. Alors que le doute demeure sur les montants dissimulés, il a réaffirmé qu'il n'y avait pas plus de 600 000 euros. "La rumeur sur les 15 millions d'euros court, la rumeur sur ces financements parallèles court... Toutes les rumeurs ne sont pas fondées." Il a par ailleurs nié le fait que cet argent ait servi à financer des campagnes du Parti socialiste.
oLe FN : "J'ai toujours été en totale opposition" avec l'extrême droite
Jérôme Cahuzac s'est expliqué sur ses liens avec Philippe Péninque, un conseiller du Front national qui lui avait ouvert son compte à l'étranger au début des années 1990 : "Il y a vingt ans, il n'était pas proche de Marine Le Pen. Je l'ai rencontré dans le cadre de manifestations sportives. Un engagement politique ne résume pas un homme."
L'ancien ministre socialiste a nié toute proximité idéologique avec l'extrême droite : "Dans toute ma vie publique, dans toute ma vie politique, toute ma vie familiale, j'ai toujours été en totale opposition avec ce que le FN a pu proposer. Il est vrai que dans la folle erreur que j'ai commise à l'époque, c'est à Philippe Péninque que j'ai demandé d'ouvrir ce compte."
Le monde

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

député

AFP

L'Ougandais Bobi Wine, "président du ghetto" et star du reggae devenu député

L'Ougandais Bobi Wine, "président du ghetto" et star du reggae devenu député

AFP

RDC: plus de 3.000 morts au Kasaï selon un député d'opposition

RDC: plus de 3.000 morts au Kasaï selon un député d'opposition

AFP

Député assassiné au Maroc: "sexe, argent et désir de vengeance", selon le procureur

Député assassiné au Maroc: "sexe, argent et désir de vengeance", selon le procureur