mis à jour le

Conférence nationale de remembrement de l’Us-Rda : Le jeune Gaoussou Coulibaly élu secrétaire général

Le samedi 13 avril 2013, le siège de l'Us-Rda de Moribabougou a abrité la conférence nationale extraordinaire du parti. Les délégués sont venus de Yorosso, Koutiala, San, Bla, Tomian, Macina, Bafoulabé, Sikasso, Goundam, Bourem, Diré et des communes I, II et IV du District de Bamako.

 Cette conférence nationale extraordinaire a été organisée par les membres du bureau politique national de l'Us-Rda, qui n'ont pas voulu quitter le parti de la charrue. Pendant la journée de samedi 13 avril 2013, les délégués ont parlé de la vie du parti, de la crise que connaît le Mali de même que les élections à venir. Avant de se quitter, ils ont remembré le bureau politique national en attendant le prochain congrès. Ainsi, Gaoussou Coulibaly de la commune IV a été choisi comme secrétaire général.

Les travaux ont été dirigés par certains membres du bureau politique national, qui n'ont pas voulu suivre la transformation de l'Us-Rda en Um-Rda. Pour eux, la famille Rda est unique en Afrique ; les autres entités sont dans les autres pays et fonctionnent bien comme le Pdci-Rda en Côté d'Ivoire, Ppr-Rda en Guinée, Ppn-Rda au Niger  et de l'Adf-Rda au Burkina Faso. Selon les délégués, l'Um-Rda, créée en 2010, n'est pas membre de la famille Rda, car la famille a été créée en 1946. C'est pourquoi les délégués, après vérification des mandants, ont décidé de passer au remembrement du bureau. Et cela, conformément aux textes de leur parti. Car, seul le Congrès est habilité à faire le renouvellement du bureau politique national. L'Um-Rda a comme secrétaire général, Gaoussou Coulibaly ; secrétaire politique, Mamadou Sogoba ; secrétaire à l'organisation Abdoul Salam Touré et trésorier, Dankoumba Keïta.

«On a pris tous les aspects du parti, mais il nous fallait remembrer le parti. Le bureau était sérieusement démembré avec l'affaire de l'Um-Rda.  Avec les camarades qui sont partis, le bureau, conformément à ses prérogatives, a été remembré», affirme Gaoussou Coulibaly. Puis d'ajouter que la Conférence n'a pas voulu parler de candidature, mais elle a demandé aux membres de se ressouder et de travailler à ce que le parti des pères fondateurs du Mali ne disparaisse pas.

Pour ce qui est de la présidentielle, au moment venu, le parti va statuer, mais d'ici là, il va continuer avec le regroupement politique Adps. Tous les délégués ont reconnu que leur parti a été sérieusement secoué avec la création de l'Um-Rda, mais qu'à cela ne tienne, ils sont décidés à se battre pour faire fonctionner le parti, et surtout récupérer le patrimoine du parti. «La première tâche, c'est de redynamiser les structures du parti et pour nous, dans l'affaire Us-Rda et Um-Rda, le sigle n'est pas à partager ; nous allons garder notre sigle. Juridiquement, ce n'est pas correct ; politiquement, ce n'est pas bon. Nous avons été très clairs : le Rda a été créé en 1946. Donc, pas question de discuter de sigle avec un parti créé en 2010. Aucune confusion ne doit être créée à ce niveau, on ne doit pas tromper les gens. Comment un parti créé en 2010 peut avoir un patrimoine ; ils n'ont aucun bien, à part Bar-Mali qu'ils ont vendu. Nous allons récupérer cela, même s'il faut aller devant les tribunaux. Nous sommes prêts à tout mettre en ½uvre pour cela ; ce sont nos tâches prioritaires», affirment-ils.

 

Kadiatou MARIKO

conférence

AFP

Sénégal: conférence panafricaine sur le paludisme, un fléau toujours en progression

Sénégal: conférence panafricaine sur le paludisme, un fléau toujours en progression

AFP

Nigeria: ouverture d'une conférence pour le lac Tchad

Nigeria: ouverture d'une conférence pour le lac Tchad

AFP

Afrique du Sud: la conférence de l'ANC, mode d'emploi

Afrique du Sud: la conférence de l'ANC, mode d'emploi

jeûne

AFP

Pendant le ramadan

Pendant le ramadan

AFP

Mondial-2018: pour rompre le jeûne du ramadan, la Tunisie a trouvé l'astuce

Mondial-2018: pour rompre le jeûne du ramadan, la Tunisie a trouvé l'astuce

AFP

Zimbabwe: Mugabe, jeune retraité "jovial", selon son neveu

Zimbabwe: Mugabe, jeune retraité "jovial", selon son neveu