mis à jour le

“L’Intérieur doit être dessaisi de l’organisation des élections”

"Une Constitution non amendée est une Constitution morte". C'est là la conviction de Mohamed Faden, ex-député et membre du Conseil constitutionnel, exprimée hier au Forum d'El Moudjahid.

Liberté Algérie

Ses derniers articles: L'économiste Salah Mouhoubi n'est plus  “Il n’y a plus de communes endettées, mais des communes mal gérées”  Sahli appelle les jeunes