mis à jour le

“Nous perdons un grand homme”

"Je suis très attristé, car je perds moi-même un frère et un proche. On s'est connu pendant la guerre de Libération à Tunis, quand il était colonel de la Wilaya II  et avait quitté la Wilaya, remplacé par Saout El-Arab.

Liberté Algérie

Ses derniers articles: L'économiste Salah Mouhoubi n'est plus  “Il n’y a plus de communes endettées, mais des communes mal gérées”  Sahli appelle les jeunes