mis à jour le

Sénégal : le procureur "pas convaincu" des réponses du fils Wade sur ses biens

DAKAR (AFP) - (AFP)

Le procureur d'une cour spéciale sénégalaise a déclaré mardi avoir ordonné l'arrestation de Karim Wade pour enrichissement illicite présumé, car il n'a pas été "convaincu de la pertinence" de ses réponses sur l'origine de sa fortune.

Alioune Ndao, procureur de la Cour de répression de l'enrichissement illicite (CREI), a précisé devant la presse qu'il avait consulté "pendant deux heures" le dossier présenté lundi par les avocats de Karim Wade sur l'origine de ses biens évalués par la Cour à plus d'un milliard d'euros.

Ce dossier "de 42 pages, le reste étant des documents annexes", contenait "des réponses tant sur la forme que sur le fond", selon lui."En deux heures, nous nous sommes fait une religion et nous n'avons pas été convaincus par la pertinence de ses réponses", a-t-il dit.

C'est après avoir pris connaissance du dossier que le procureur a ordonné l'arrestation de Karim Wade, fils de l'ancien président Abdoulaye Wade (2000-2012) dont il fut conseiller et ministre.Il a été placé en garde à vue lundi soir dans une gendarmerie de Dakar.

Les avocats du fils Wade s'étaient étonnés que le procureur ait pu étudier en très peu de temps "3.000 documents", affirmant que l'arrestation avait été "programmée à l'avance".

La CREI est une cour spéciale qui était en sommeil depuis des années et a été réactivée par le régime du président Macky Sall, après son élection en mars 2012.

Karim Wade, 44 ans, avait été mis en demeure le 15 mars, après une audition par la CREI, de justifier dans un délai d'un mois des avoirs évalués à 694 milliards FCFA (1,058 milliard d'euros).

Cette somme proviendrait de sociétés dont l'ancien ministre serait le "propriétaire" ainsi que de "propriétés immobilières", de "comptes bancaires" et de "voitures", selon l'accusation.

"Nous avons fait les 4/5e de notre travail.La commission d'instruction (de la CREI) va être saisie demain (mercredi)" et ses magistrats "vont apprécier la suite à donner à ce dossier", inculpation, mandat de dépôt ou remise en liberté, a indiqué M. Ndao.

"C'est une véritable ingénieurie financière qui a été mise à nu avec des prête-noms et des montages complexes.Nous avons découvert des secteurs clefs de l'économie nationale détenus par des sociétés off-shore basées au Panama, aux Iles Vierges britanniques et à Luxembourg", a de son côté déclaré le substitut du procureur de la CREI, Antione Diome.

"On a découvert des sociétés à tiroirs, avec une société off-shore derrière une autre société off-shore.Le système mis en place a permis de découvrir des sociétés off shore dont la spécialité est de facturer des services qui n'existent que dans l'imagination de leurs auteurs, avec des millions d'euros ou de dollars en jeu", a-t-il affirmé.

En outre, selon M. Diome, "des virements bancaires ont été découverts de paradis fiscal à paradis fiscal et concernant des Sénégalais connus de tous.La stratégie a toujours consisté à se reposer sur des amis et des proches ou des employés d'amis ou de proches".

Le Parti démocratique sénégalais (PDS) d'Abdoulaye Wade dénonce "une chasse aux sorcières" depuis le début de l'enquête en juillet 2012 sur de présumés bien mal acquis, non seulement par Karim, mais aussi par d'autres barons du régime d'Abdoulaye Wade, battu l'an dernier par Macky Sall après douze ans au pouvoir.

Africa n°1

Ses derniers articles: Les coups de coeur du 24/06/13  Mali : l'UE débloque 90 millions pour "consolider" l'Etat  Afrique du Sud : un syndicat veut doubler les salaires dans les mines 

Sénégal

AFP

Sommet ouest-africain: Israël et le Sénégal normalisent leurs relations

Sommet ouest-africain: Israël et le Sénégal normalisent leurs relations

AFP

Pétrole: Total obtient une concession au large du Sénégal

Pétrole: Total obtient une concession au large du Sénégal

AFP

La tontine, ou le micro-crédit au féminin, fait recette au Sénégal

La tontine, ou le micro-crédit au féminin, fait recette au Sénégal

procureur

AFP

Centrafrique: le procureur spécial en place pour lutter contre l'impunité généralisée

Centrafrique: le procureur spécial en place pour lutter contre l'impunité généralisée

AFP

Zimbabwe: le procureur général remercié et inculpé d'abus de pouvoir

Zimbabwe: le procureur général remercié et inculpé d'abus de pouvoir

AFP

Député assassiné au Maroc: "sexe, argent et désir de vengeance", selon le procureur

Député assassiné au Maroc: "sexe, argent et désir de vengeance", selon le procureur

Wade

AFP

Législatives/Sénégal: l'ex-président Wade rentre

Législatives/Sénégal: l'ex-président Wade rentre

AFP

Sénégal: l'ex-président Wade candidat aux législatives

Sénégal: l'ex-président Wade candidat aux législatives

AFP

Gracié et libéré, Karim Wade quitte le Sénégal, plongé dans la controverse

Gracié et libéré, Karim Wade quitte le Sénégal, plongé dans la controverse