mis à jour le

GREVE DE LA FAIM, IMMOLATION PAR LE FEU : Poussée de fièvre bouazisiste à Ouagadougou

Est-on entrain de franchir un cap dans la lutte contre la paupérisation et la vie chère au Burkina ? La question mérite d'être posée au regard des récents développements liées à l'actualité nationale au Burkina.

Notamment cette propension avérée pour ce que j'appellerai les méthodes de lutte très radicales.

En particulier l'utilisation de la grève de la faim et les menaces d'immolation par le feu. On peut citer à ce propos des cas désormais bien connus comme celui de Seydou Ouédraogo de la Filsah à Bobo, ou encore celui du Garde de sécurité pénitentiaire Hypolite Bado.

Il y a en outre cet étudiant qui, de toute évidence s'est immolé par le feu, mais dont le cas a été pratiquement éclipsé par l'affaire du Caporal Lompo.

Ces derniers jours il est question d'un autre cas à Dédougou et que lefaso.net a relayé.

Vie chère et pauvreté

Toutes ces situations ont un point commun. Elles prennent leur source dans la vie chère et induisent en fin de compte ce que les philosophes appellent la déréliction, synonyme de perte d'espoir.

Ces nouvelles formes de protestations alliées à toutes les autres qui sont en train d'émerger peuvent à première vue susciter de la part des autorités une volonté de ne pas faiblir.

Du reste on a bien vu l'embarras dans lequel tous les ministres qui se sont exprimés sur la question étaient plongés.

Lorsque des fonctionnaires de l'Etat ou des étudiants décident de s'immoler par le feu pour attirer l'attention sur leur situation de misère, c'est assurément un cri de désespoir qui devrait interpeller les gouvernants sur la réalité de leur politique.

Car c'est d'abord et avant toute chose une interrogation faite à leur endroit. Un appel à se pencher sérieusement sur la situation des populations de manière générale et celles des travailleurs en particulier.

Les syndicats débordés par la base

Les échecs répétés des négociations entre le gouvernement et les syndicats, la hausse du chômage, l'absence de débouchés crédibles ainsi que la crise du système éducatif, et surtout le sentiment d'injustice sociale maintes fois répété, ne sont-là que quelques-unes des conséquences qui ont entraîné la rupture de la digue.

Du reste il semblait évident qu'à la longue, de nouvelles formes de manifestations allaient s'inviter dans le débat. Et nous nous y sommes désormais !

Inflation galopante et promesse de croissance de 8%

Aujourd'hui l'inflation a atteint des proportions inquiétantes. Le pouvoir d'achat des travailleurs a quant à lui été sérieusement laminé. En un mot le contexte est électrique entre d'un côté un gouvernement qui est conscient du malaise social et des nombreuses promesses non tenues et de l'autre des citoyens qui ont décidé de prendre désormais leurs responsabilités.

Quant aux menaces à peine voilées du ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, elles n'y changeront rien contre ce qui s'apparente selon à lui à du chantage, elles ont de fortes chances de ne pas produire l'effet escompté.

Les citoyens, du moins les plus téméraires d'entre eux risquent ainsi de continuer à frapper là où ça fait mal : la sensibilité et l'émotion collective !

Juvénal SOME

Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

grève

AFP

Soudan: la vie au ralenti

Soudan: la vie au ralenti

AFP

Soudan: les médecins en grève pour de meilleures conditions de travail

Soudan: les médecins en grève pour de meilleures conditions de travail

AFP

Mauritanie: grève des journaux privés pour alerter sur leurs difficultés

Mauritanie: grève des journaux privés pour alerter sur leurs difficultés

immolation

Printemps arabe

En Tunisie, les suicides «politiques» sont de plus en plus stigmatisés

En Tunisie, les suicides «politiques» sont de plus en plus stigmatisés

LNT

Immolation d’un jeune chômeur en Algérie

Immolation d’un jeune chômeur en Algérie

Actualités

Manzel Tmim : Décès d’un employé de la municipalité suite à une immolation par le feu

Manzel Tmim : Décès d’un employé de la municipalité suite à une immolation par le feu

feu

AFP

Gabon: le président Bongo déclaré réélu, l'Assemblée en feu

Gabon: le président Bongo déclaré réélu, l'Assemblée en feu

AFP

Afrique du Sud: feu vert pour une action collective de dizaines de milliers de mineurs malades

Afrique du Sud: feu vert pour une action collective de dizaines de milliers de mineurs malades

AFP

Afrique du Sud: Zuma sous le feu des critiques après son revers devant la justice

Afrique du Sud: Zuma sous le feu des critiques après son revers devant la justice