mis à jour le

Prix du coton et des intrants : Baisse de 10 F/kg du coton et hausse de 2 000 FCFA/sac de NPK

Lundi 15 avril 2013, les présidents des Unions provinciales de producteurs de coton du Burkina Faso se sont réunis à Bobo-Dioulasso pour échanger sur la fixation du prix du coton et des intrants, une annonce effectuée la semaine dernière à Ouagadougou. Ils devront à leur tour, relayer l'information à la base pour que tous les acteurs soient au même niveau de compréhension et d'intéressement.

Le prix plancher de l'or blanc du Burkina Faso connaitra une hausse de 10 FCFA/kg. Quant aux intrants, notamment le NPK, le sac connaîtra pour la campagne prochaine une hausse de 2 000 FCFA. C'est du reste ce qui ressort en substance du message du président de l'Union nationale des producteurs de coton (UNPC-B), Karim Traoré.

Un message qui sans doute a été bien compris par les présidents des Unions provinciales de producteurs de coton du Burkina. Ils promettent de relayer à leur tour, ces informations aux acteurs sur le terrain. En effet, l'on se rappelle des différentes crises qui ont émaillé la filière courant 2011 et les leçons tirées ont amené les producteurs à instituer une rencontre d'informations avec les leurs après celle de l'Association interprofessionnelle du coton du Burkina (AICB). Deuxième donc du genre, elle s'est tenue lundi dernier juste après celle de l'AICB, tenue dans la capitale au cours de laquelle, les prix du coton et des intrants ont été fixés. " Il est très important d'échanger sur le pourquoi du changement, voire de la baisse du prix d'achat du coton et de l'augmentation de celui des intrants ", a précisé Karim Traoré. Il estime que tous les acteurs doivent être au même niveau d'information en vue de jauger de ces changements. Changements indépendants de leur volonté, mais plutôt du contexte mondial. Et qui ont entraîné la baisse du prix d'achat du coton et de la hausse de celui des intrants.

De 245 FCFA/kg, le prix d'achat du coton tombe à 235 FCFA/kg. Aussi, Karim Traoré informe les 28 participants de la subvention de 7 milliards de FCFA octroyée par l'Etat pour soutenir la filière, en plus des 7 autres milliards de FCFA versés par les différentes sociétés cotonnières (Sofitex, Socoma, Faso coton). Ce qui fait un total de 14 milliards de FCFA alors que les besoins financiers pour la campagne 2013/2014 sont de 18 milliards de FCFA avec le maintien des intrants au même niveau de prix que la campagne écoulée. Ce qui entraine un déficit de 4 milliards. N'ayant eu aucun espoir, à en croire le président Karim Traoré, à couvrir ce déficit, il fallait procéder à la baisse du prix d'achat du coton et à l'augmentation de celui des intrants. " A un moment donné, nous étions tous soucieux, ne sachant comment trouver les subventions ", indique le président. C'est pourquoi, il a invité les producteurs à être reconnaissants des efforts concédés par le gouvernement et les différents partenaires..., car n'eut été leur engagement, la rencontre de l'AICB n'aurait pu se tenir, encore moins la fixation des prix du coton et des intrants. Ce soutien indéfectible du gouvernement pour la survie de la filière a été fort apprécié par les acteurs qui même s'ils déplorent ces changements, l'ont tout de même accepté parce compris.

Le Burkina Faso, premier pays producteur africain de coton Etait présent à la rencontre des présidents d'Unions provinciales de coton, le Directeur général de la Sofitex Jean-Paul Sawadogo. Il dit être venu soutenir et encourager les producteurs. "La campagne s'achève courant mai, et les prévisions tournent autour de 630 000 tonnes ", dit-il. Une production prévisionnelle qui permet de placer le Burkina Faso au rang de premier producteur de coton africain. Un résultat que Jean-Paul Sawadogo, DG de la Sofitex apprécie véritablement. Il estime qu'il est dû au travail consenti par les producteurs, et les a invités à redoubler d'efforts pour l'amélioration de la production. "Nous sommes de la même famille et il n'y a que nous qui devons nous organiser pour défendre notre filière ", leur a-t-il rappelé.

Bassératou KINDO

L'Express du Faso

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

prix

AFP

Le prix Nobel Wole Soyinka répond aux attaques sur les réseaux sociaux

Le prix Nobel Wole Soyinka répond aux attaques sur les réseaux sociaux

AFP

Soudan: une manifestation contre la hausse des prix dispersée

Soudan: une manifestation contre la hausse des prix dispersée

AFP

Rwanda: un programme de médicaments à «prix abordables»

Rwanda: un programme de médicaments à «prix abordables»

coton

AFP

Le Burkina fait un virage

Le Burkina fait un virage

Coucou Monsanto

Les cultures OGM ne sont pas forcément le futur de l'Afrique, voici pourquoi

Les cultures OGM ne sont pas forcément le futur de l'Afrique, voici pourquoi

Steven LAVON

Foot Cameroun: Sebastien Desabre quitte Coton Sport de Garoua !

Foot Cameroun: Sebastien Desabre quitte Coton Sport de Garoua !