mis à jour le

Ramesh Mungra, l’unique ferblantier de Vacoas

Il est 13 heures. Nous arrivons devant le Ferblantier National et le propriétaire des lieux, assis sur un banc, apprécie visiblement son déjeuner posé sur un petit tabouret. Tête baissée, il est très concentré sur sa nourriture et son frère nous demande gentiment de repasser plus tard. Après une petite virée de 30 minutes dans le quartier, nous revenons à la charge pour que Ramesh Mungra nous parle de sa vieille profession d’autant qu’il est le seul ferblantier de Vacoas. Il est ravi d’apprendre qu’il fait l’objet d’un reportage.

Le Matinal

Ses derniers articles: 2 500 demandes pour le recrutement de 30 éboueurs  Réhabilitation des plages : le MOI entreprend des études dans plusieurs sites autour de Maurice  Le groupe BSP améliore ses services pour des PME