mis à jour le

Violences urbaines: Le point de non retour

Points: 
Les incidents du jeudi à Casablanca ravivent les inquiétudes
193 personnes interpellées, des blessés et de gros dégâts matériels
Le tramway a subi son premier grand massacre

Le Maroc arrive à mobiliser des milliards de DH pour construire le pays, mais a toujours le même mal à contenir ses mouvements de foule. Plus que de l’incivisme, c’est une véritable marée humaine remplie de haine sociale qui se déchaîne à chaque match de football faisant d’énormes dégâts sur son passage. Et cela en dépit de toutes les forces de  l’ordre déployées pour la contenir, et qui se retrouvent souvent dépassées.

Légende Image: 

Haine inédite dans et à l’extérieur des stades marocains. Il y a consensus sur la nécessité de répondre fermement et sévèrement aux casseurs.
En revanche, les explications sur ces phénomènes urbains sont plutôt hypothétiques

en lire plus

L'Economiste

Ses derniers articles: Placard  Un Monde Fou  De Bonnes Sources 

violences

AFP

Centrafrique: l'ONU condamne les violences entre groupes ex-Séléka

Centrafrique: l'ONU condamne les violences entre groupes ex-Séléka

AFP

Mali: désaffection aux municipales plombées par les violences

Mali: désaffection aux municipales plombées par les violences

AFP

Soudan du Sud: l'ONU craint une flambée de violences ethniques

Soudan du Sud: l'ONU craint une flambée de violences ethniques

retour

AFP

A Butembo, dans l'Est du Congo : l'étonnant retour des maï-maï

A Butembo, dans l'Est du Congo : l'étonnant retour des maï-maï

AFP

Angleterre: Yaya Touré double buteur pour son retour avec City

Angleterre: Yaya Touré double buteur pour son retour avec City

AFP

Lutte contre le réchauffement: pas de retour en arrière, pour le président de la COP22

Lutte contre le réchauffement: pas de retour en arrière, pour le président de la COP22