mis à jour le

Sahara Marocain: Manigances américaines au Conseil de Sécurité

Sur instructions royales, une réunion consacrée aux derniers développements de la Question Nationale s’est tenue, lundi au Cabinet Royal, en présence de Conseillers du Souverain, du Chef du Gouvernement, des leaders des partis politiques, ainsi que de plusieurs membres du Gouvernement, indique un communiqué du Cabinet Royal.

Cette réunion a été consacrée aux derniers développements concernant la Question Nationale au sein des Nations Unies, et plus particulièrement certaines initiatives, émanant de la réprésentante des Etats-Unis au Conseil de Sécurité de l'ONU, tendant à dénaturer le mandat de la MINURSO, précise le communiqué, dont voici plusieurs extraits:

Cette réunion a été consacrée aux derniers développements concernant la Question Nationale au sein des Nations Unies, et plus particulièrement certaines initiatives tendant à dénaturer le mandat de la MINURSO.

La réunion a été l’occasion de réitérer le consensus national autour de la position constante du Royaume du Maroc pour rejeter catégoriquement ces initiatives. Au moment où les efforts du Royaume en faveur de la promotion des droits de l’homme sur l’ensemble du territoire national y compris dans les provinces du Sud – sont salués par la Communauté internationale et par de nombreux partenaires internationaux, la partialité de ce type de démarche unilatérale et sans consultation préalable, en terme de contenu, de contexte et de procédé ne peuvent que susciter incompréhension et rejet.

Les participants à la réunion ont exprimé leur préoccupation quant aux conséquences d’une telle approche sur le processus de négociation en cours, tant elle rompt délibérément avec l’esprit consensuel qui a toujours animé la recherche d’une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable à ce différend régional artificiel, sur la base du réalisme et de l’esprit de compromis que le Conseil de Sécurité appelle de ses v½ux.

Depuis la présentation, en avril 2007, par le Royaume du Maroc de l’initiative pour la négociation d’un statut d’autonomie pour la région du Sahara, la question des droits de l’homme a été méthodiquement instrumentalisée par les autres parties au différend, pour tenter de dévier le processus de négociation et de s’en servir comme prétexte pour ne pas s’engager résolument et de bonne foi dans la recherche d’une solution politique.

Pour sa part, le Royaume du Maroc a adopté des mesures volontaristes pour la promotion et la protection des droits de l’homme, sur l’ensemble de son territoire. C’est dans ce cadre que s’inscrivent, notamment, le renforcement de l’indépendance des mécanismes nationaux des droits de l’homme et l’élargissement de l’ouverture du Maroc sur les procédures spéciales des Nations Unies, répondant ainsi aux attentes de la communauté internationale et, plus particulièrement, du Conseil de Sécurité.

En tout état de cause, le Royaume, fort du consensus de l’ensemble des composantes de la Nation autour de l’unité nationale et de l’intégrité territoriale, demeure confiant en la sagesse des membres du Conseil de Sécurité et en leur capacité à trouver les formules appropriées pour préserver le processus politique de toutes dérives aux conséquences lourdes et néfastes pour la stabilité de la région”.

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Maroc : Alerte de pluies et averses importantes dans plusieurs villes  Obsèques  La terre a tremblé 

sahara

AFP

Nouvelles turbulences au Sahara occidental

Nouvelles turbulences au Sahara occidental

AFP

Sahara occidental: le Front Polisario toujours sur le qui-vive

Sahara occidental: le Front Polisario toujours sur le qui-vive

AFP

Polisario: "Toutes les options sont ouvertes" au Sahara occidental

Polisario: "Toutes les options sont ouvertes" au Sahara occidental

Américaines

AFP

Centrafrique: fin de la traque contre Kony pour les forces américaines

Centrafrique: fin de la traque contre Kony pour les forces américaines

AFP

L'Erythrée qualifie d'"injustifiées" des sanctions américaines

L'Erythrée qualifie d'"injustifiées" des sanctions américaines

AFP

Libye: plus de 100 frappes américaines contre l'EI en un mois

Libye: plus de 100 frappes américaines contre l'EI en un mois

sécurité

AFP

Centrafrique: l'impossible retour à la normale

Centrafrique: l'impossible retour à la normale

AFP

La Tunisie veut croire en une embellie durable de sa sécurité

La Tunisie veut croire en une embellie durable de sa sécurité

AFP

Attentat de Sousse en Tunisie: six agents de sécurité inculpés

Attentat de Sousse en Tunisie: six agents de sécurité inculpés