mis à jour le

Un violent séisme de magnitude 7,5 a frappé ce mardi matin l’Iran

L'Iran à nouveau secoué par un violent tremblement de terre . Un séisme de 7,5 de magnitude a frappé ce mardi matin avril le sud-est de l’Iran dans la région reculée du Sistan-Balouchistan, a annoncé le centre iranien de sismologie, une semaine après un précédent tremblement de terre qui a fait près de 40 morts dans le sud-ouest du pays. Le centre américain de géophysique a indiqué que le séisme était d’une magnitude supérieure de 7,8.

L’épicentre du séisme est situé est situé à 18 km de profondeur et à 80 km au nord de la ville de Saravan, près de la frontière avec le Pakistan, a ajouté le centre de sismologie. Les médias iraniens n’ont pas fait immédiatement état de victime.

Cinq équipes de secours ont été envoyées des villes de Saravan et Khash pour évaluer les dégâts, selon le chef du Croissant-rouge iranien Mahmoud Mozafar, cité par l’agence Isna.

La secousse, qui a frappé à 15h14 locales (11H44 heure de Tunis), a été ressentie au Pakistan et notamment à Islamabad où des bâtiments ont tremblé. Dans la plus grande ville du pays, Karachi, de nombreuses personnes ont précipitamment quitté les bâtiments terrorisés, selon des témoins.

Un précédent tremblement de terre a fait près de 40 morts dans le sud-ouest du pays, il y a à peine une semaine.

L’Inde ressent la secousse

Les secousses ont été ressenties jusqu’en Inde, dans les monarchies du Golfe, notamment les Emirata-arabes unis où les habitants ont évacué les tours d’habituation et de bureaux, selon des témoins. Les tours abritant les compagnies dans le centre financier de Dubaï et Media City, ainsi que les immeubles d’habitation du front de mer, ont été évacués. « Tout le monde est descendu dans la rue. C’est la panique », a affirmé Rami, le directeur d’une compagnie d’assurance.

Le séisme a également été fortement ressenti au Koweït, notamment dans les zones côtières, à Bahreïn où les immeubles ont été évacués dans le centre financier de Manama, dans l’est de l’Arabie saoudite, et Oman, selon des habitants.

Les monarchies arabes du Conseil de coopération du Golfe (CCG) avaient réclamé à la suite du premier séisme une inspection internationale de la centrale nucléaire iranienne de Bouchehr estimant que le tremblement de terre présentait un risque potentiel pour leur environnement.

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

séisme

AFP

Séisme de magnitude 6,5 au Botswana

Séisme de magnitude 6,5 au Botswana

AFP

Au moins 11 morts et une centaine de blessés dans un séisme en Tanzanie (police)

Au moins 11 morts et une centaine de blessés dans un séisme en Tanzanie (police)

AFP

RDC: au moins un mort et des centaines de maisons détruites dans un séisme

RDC: au moins un mort et des centaines de maisons détruites dans un séisme