mis à jour le

Conseil de gestion du Csref de Bougouni : Deux nouveaux districts sanitaires en perspective

Du 21 au 22 mars 2013 dans la salle de réunion du conseil de cercle de Bougouni, s'est tenue  la réunion  ordinaire du conseil de gestion  du district sanitaire.

Elle a réuni, malgré le contexte socio-sécuritaire politique et financier très difficile, en plus des acteurs de l'Action Humanitaire, de la Promotion  de la Famille de la Femme et de l'Enfant , des syndicats de la santé, étaient aussi présentsn des conseillers communaux des communes rurales et urbaine du Cercle.
La réunion ordinaire avait pour but de plancher  sur la validation des bilans et rapports d'activités 2012 et établir les plans opérationnels 2014, et enfin analyser la situation des PDESC. On a enregistré la participation des PTF tels que le PARDDES, Handicap International, ACOD Niètaso, HKI, et le Conseil de Cercle de Bougouni sans l'appui desquels la tenue de cette réunion pourrait être  difficile.
Dans son allocution de bienvenue, le représentant du président du Conseil de Cercle de Bougouni a souhaité la bienvenue à tous les participants  et a fait remarquer que cet atelier vient à bon escient et qu'il se déroule dans l'entente  et la cordialité.
Quant au représentant de ACOD Niétaso Mr Elizé SIDIBE secrétaire permanent, il a, au nom de tous les partenaires, remercié les acteurs du programme de santé et que malgré la situation sécuritaire et sociopolitique duMali, l'Ambassade des Pays-Bas a accepté financer ledit atelier.
Prenant la parole, Mr Yacouba SANGARE de la DRSS, point focal de la région de Sikasso, accompagné d'une forte délégation a souhaité que cet atelier permette d'analyser ce qui a été fait en 2012. Il a ajouté qu'en tirant profit des résolutions de l'atelier,     les participants pourront  faire une programmation pour les années à venir.
Il est ressorti de son allocution que le secteur de la santé est une préoccupation majeure des autorités et de tout le monde et que la tenue régulière de cet atelier par le district sanitaire de Bougouni est une preuve de bonne foi des responsables de la santé du Cercle.
Enfin, il a fait remarquer  que l'insuffisance des ressources humaines  n'a pas totalement affecté le fonctionnement du district.
Dans son discours d'ouverture le représentant du préfet, M. Diarra a fait remarquer que la santé des populations a toujours été un objectif majeur de développement et que s'il n'y a pas de santé, il serait très difficile de parler de développement.  Selon lui depuis la mise en ½uvre effective de la décentralisation, les plus hautes autorités du Mali n'ont cessé d'envisager les meilleures stratégies pour le secteur de la santé. Il s'agit entre autre du PRODESS, et du transfert des compétences consacré par le décret N°02 - 314/ PRM du 04 juin 2012. Pour lui, la tenue régulière des conseils de gestion est une preuve que  les responsables de la santé jouent pleinement leur rôle et qu'aux problèmes qui sont la difficulté de mobilisation des ressources financières et de l'insuffisance des ressources humaines des solutions adéquates seront  apportées.
Pour lui, cette réunion ordinaire est le lieu idéal de souligner les problèmes de la santé et que les 2 jours de travaux doivent servir de cadre de réflexion aux participants.
Enfin, aux PTF et surtout aux Pays-Bas à travers le PARDDES (Programme d'appui au renforcement de la décentralisation dans le secteur de l'éducation et de la santé) accompagné pour l'occasion par Handicap International, ACOD,  il a adressé ses sincères remerciements tout en souhaitant succès aux travaux. Il a affirmé qu'il se réjouira davantage des résolutions futures qui seront  adoptées. A l'issue des travaux de 2 jours, les participants ont formulé des recommandations suivantes:
-Amener les différents acteurs à payer leur quote part de côtisation,
- Rendre disponibles les médicaments essentiels,
-Fixer un échéancier,
-Vérifier la fiche de commande de médicaments  par le président de l'ASACO,
-Réceptionner les commandes des médicaments par le comité d'accueil des commandes des médicaments  et équipements du CSCOM ;
-Redynamiser  le fonctionnement du comité de lutte contre la vente illicite des médicaments,
-Etablir la fiche de commande des médicaments par le DTC et le gérant du dépôt de vente.
A la fin des travaux, l'atelier à recommandé de diviser le cercle de Bougouni en 3 districts sanitaires (Bougouni, Koumantou et Garalo) et a prévu la création de nouveaux CSCOM tout en tenant compte de la situation géographique des Collectivités Territoriales.

Yacouba SANOGO

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

gestion

AFP

Burkina: le gouvernement de la transition accusé de mauvaise gestion

Burkina: le gouvernement de la transition accusé de mauvaise gestion

AFP

Tunisie: le gouvernement défend sa gestion de la crise

Tunisie: le gouvernement défend sa gestion de la crise

AFP

Chute du rand: le nouveau ministre sud-africain des Finances promet "une gestion budgétaire saine"

Chute du rand: le nouveau ministre sud-africain des Finances promet "une gestion budgétaire saine"