mis à jour le

Les instances nationales et internationales de protection des droits humains au Sahara

Le territoire saharien a-t-il besoin d'un mécanisme spécifique international de surveillance des droits de l'Homme ? Cette question revient avec acuité à chaque fois que le Polisario renouvelle sa demande tendant vers l'élargissement du mandat de la Mission des Nations Unies pour l'organisation d'un Référendum au Sahara occidental (MINURSO) au monitorage des droits de l'Homme. Plus récemment, le rapport du Secrétaire Général de l'Organisation des Nations Unies (ONU) daté du 8 avril 2013...

Lemag.ma

Ses derniers articles: Lemag.ma vous souhaite une très bonne fête de l’Aïd al-Adha  Pour maigrir, prenez du chocolat !  Un cargo 

protection

AFP

Burkina: manifestation de policiers au sujet de la protection d'entreprises privées

Burkina: manifestation de policiers au sujet de la protection d'entreprises privées

AFP

Tanzanie: résidents chinois et Tanzaniens marchent pour la protection des éléphants

Tanzanie: résidents chinois et Tanzaniens marchent pour la protection des éléphants

AFP

Soudan du Sud: l'ONU manque de troupes pour sa force de protection régionale

Soudan du Sud: l'ONU manque de troupes pour sa force de protection régionale

droits

AFP

Burundi: un activiste des droits de l'Homme placé en détention

Burundi: un activiste des droits de l'Homme placé en détention

AFP

Soudan: les Etats-Unis "inquiets" de la situation des droits de l'Homme

Soudan: les Etats-Unis "inquiets" de la situation des droits de l'Homme

AFP

RDC: l'ONU préoccupée par des "violations graves" des droits des enfants

RDC: l'ONU préoccupée par des "violations graves" des droits des enfants

sahara

AFP

Sahara occidental: espoir d'un règlement après le retrait du Front Polisario

Sahara occidental: espoir d'un règlement après le retrait du Front Polisario

AFP

Nouvelles turbulences au Sahara occidental

Nouvelles turbulences au Sahara occidental

AFP

Sahara occidental: le Front Polisario toujours sur le qui-vive

Sahara occidental: le Front Polisario toujours sur le qui-vive