mis à jour le

Le PPS plaide pour une opposition “objective dans ses critiques “

Le Parti du Progrès et du Socialisme (PPS) a estimé que la coalition gouvernementale, qui dispose d’un programme de réforme volontariste et fort, se trouve confrontée à des “phénomènes de perturbation” que le pays ne peut guère supporter, ajoutant que le Maroc “a besoin d’une opposition qui soit objective dans ses critiques et précise dans ses alternatives”.

Dans un communiqué publié à l’issue de la tenue, samedi à Rabat, de la 10e réunion ordinaire de son Comité central, le PPS a souligné que “la majorité, qui s’est engagée à travailler en tant que bloc uni, dans le respect de la différence, connaît actuellement quelques soubresauts, car ses composantes ne se sont pas suffisamment employées à assumer leur responsabilité pour donner l’image d’une équipe gouvernementale cohérente, qui inspire confiance chez l’opinion publique nationale et les observateurs internationaux, y compris les investisseurs”.

Le parti estime, à ce propos, que la conjoncture actuelle cruciale et les défis délicats qu’affronte le pays ne tolèrent aucune forme de “gestion superficielle ou erronée”, ajoutant que la majorité se doit actuellement de répondre à un triple défi, à savoir l’accélération du chantier ouvert des réformes, le renforcement de la coordination interne et la communication avec l’opinion publique nationale.

Selon le PPS, le pays a plus besoin d’”une opposition rigoureuse dans ses discours, objective dans ses critiques et précise dans ses alternatives”. A ce propos, le parti s’est élevé contre “certains comportements adoptés par l’opposition pour saper les réformes difficiles entreprises par le gouvernement dans une conjoncture économique mondiale mouvementée et qui impacte négativement notre pays”.

La même responsabilité incombe à la majorité qui est aussi appelée à tendre la main à l’opposition pour la mise en place d’une nouvelle approche politique nationale, basée sur le respect absolu des rôles institutionnels dévolus aux deux parties, majorité et opposition, ainsi que sur des consensus essentiels pour la mise en ½uvre des dispositions de la constitution, estime le PPS.

Abordant la situation économique qui prévaut actuellement dans le pays, le parti voit que la sortie de crise passe inéluctablement par “l’adoption de l’approche de développement dans sa globalité, en prenant en considération les dimensions humaine, solidaire et d’intégration, ainsi que la composante de gestion liée à la gouvernance démocratique et la mobilisation populaire, outre la lutte contre toutes les formes d’économie de rente et de privilèges, qui sont en contradiction avec les principes de l’Etat de droit.

La décision du gouvernement de procéder à une coupe de 15 milliards de dhs du budget d’investissement ne dispense pas l’exécutif de mettre en ½uvre des réformes structurelles et de prendre les mesures d’urgence d’accompagnement, plaide le parti.

Le PPS a appelé, à ce propos, à la prise des mesures visant la promotion de l’activité économique et la relance de l’investissement, à travers notamment la levée des obstacles devant l’investissement, l’incitation des administrations et des établissements publics à accélérer la mise en ½uvre de leurs programmes d’investissement, l’encouragement du réinvestissement des intérêts et la baisse de l’impôt sur les sociétés.

Le parti a plaidé, dans ce cadre, pour une “combinaison intelligente” entre rigueur budgétaire, qui ne veut pas dire nécessairement austérité, l’augmentation des ressources propres, à travers le contrôle des dépenses. Il a aussi appelé à réglementer les indemnités des hauts responsables des établissements publics, à améliorer les recettes publiques et à encourager un climat politique interne propice à l’investissement et aux initiatives génératrices de richesses.

Le PPS a enfin appelé à accélérer la mise en ½uvre des grands chantiers structurels de réforme, notamment la réforme du système fiscal, de la caisse de compensation et des régimes de retraite.

LNT

Crédits Map

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Maroc : Alerte de pluies et averses importantes dans plusieurs villes  Obsèques  La terre a tremblé 

PPS

LNT

70 ans du PPS : Ce que je sais du Parti Communiste Marocain…

70 ans du PPS : Ce que je sais du Parti Communiste Marocain…

LNT

Le PPS condamne Lakome

Le PPS condamne Lakome

LNT

#DanielGate: Le PPS se réveille !

#DanielGate: Le PPS se réveille !

opposition

AFP

Togo: opposition et parti au pouvoir manifestent

Togo: opposition et parti au pouvoir manifestent

AFP

Togo: la Cédéao appelle pouvoir et opposition

Togo: la Cédéao appelle pouvoir et opposition

AFP

Rwanda: Frank Habineza, voix d'une opposition étroitement contrôlée

Rwanda: Frank Habineza, voix d'une opposition étroitement contrôlée

critiques

AFP

Zimbabwe: critiques contre la nomination de Mugabe comme ambassadeur de bonne volonté de l'OMS

Zimbabwe: critiques contre la nomination de Mugabe comme ambassadeur de bonne volonté de l'OMS

AFP

Le Maroc annonce une série de réformes après des critiques du roi

Le Maroc annonce une série de réformes après des critiques du roi

AFP

Algérie: vives critiques après des propos antimigrants d'un haut dirigeant

Algérie: vives critiques après des propos antimigrants d'un haut dirigeant