mis à jour le

Choix du candidat de l’ ADEMA P.A.S.J : Pour mettre hors de tout danger le parti

La salle des 1000 places du Centre International des Conférences de Bamako a abrité hier dimanche 14 avril 2013, les travaux de la 2ème conférence nationale de l'ADEMA  PASJ, relative au choix du candidat à l'élection présidentielle de 2013. C'était sous la présidence de Ibrahima N'Diaye (Iba), président par intérim du parti. Il avait à ses côtés ses camarades, membres du Comité Exécutif. Les militants venus de divers horizons et ceux du district de Bamako ont tenu à vivre de visu ce moment capital du parti. Même si la salle n'était pas pleine comme à l'accoutumée, l'atmosphère était bon enfant autour du candidat désigné par les membres de la commission des bons offices que préside Oumar Ag Ibrahim Haïdara. Un seul discours, celui du président intérimaire a marqué l'ouverture des travaux 

Iba N’Diaye, vice-président de l’Adema-Pasj

 Après les salutations et les remerciements aux militantes, militants, amis et sympathisants du parti, Iba N'Diaye de préciser que « nul doute que cette conférence de désignation de candidat n'est pas ordinaire ! Parce qu'elle n'obéit pas au schéma habituel des conférences annuelles. Elle n'est pas ordinaire aussi et surtout par l'enjeu qu'elle représente pour le parti et le pays tout entier Son objet est plus que sensible, délicat et pouvant être périlleux dans certains cas. »

Il reconnaît à cet effet que « choisir un candidat pour présider le parti ou pour assurer le premier rôle à la tête de l'état à toujours été un exercice difficile et très difficile ».

Parlant de la situation sociopolitique et sécuritaire que connait le Mali, le président par intérim a indiqué que « notre pays est toujours menacé dans son existence et l'Adema aussi. A moins de trois mois des élections présidentielles, l'Adema est encore à ce jour à se demander qui sera son candidat. Les 12 mois écoulés ont bouleversé tous les équilibres politiques, sécuritaires et socio- économiques ». Selon Ibrahima N'Diaye, c'est tout le pays qui a été ébranlé et qui a failli s'écrouler totalement.

Les attentes du peuple Adema

Le président par intérim du parti, Iba N'Diaye a cependant profité de la tribune pour attirer l'attention des uns et des autres sur les attentes des militants. Il s'agit entre et autres a t-il fait savoir d' «  intégrer la question de la crise que vit le pays comme élément fondamental ; sauvegarder l'unité et la cohésion du parti ; participer aux élections présidentielles avec un candidat interne, éviter d'autres fractures, d'autres déchirures qui pourraient menacer l'existence de l'Adema du fait d'un contexte où les partis politiques sont fortement décriés et l'Adema tout particulièrement, créer les conditions les meilleures pour une candidature consensuelle. »

Pour Ibrahima N'Diaye la réponse  du comité exécutif a été entre et autres « la décision tout d'abord de présenter un candidat interne aux futures élections présidentielles ; ceci est un acte courageux qui permet le retour du parti dans la normalité ; il constitue en même temps un risque certain et un défi majeur que le comité Exécutif s'est proposé de conjuguer et de vaincre. L'engagement de mettre fin à l'angoisse et à la psychose du risque d'affaiblissement ou d'éclatement par la mise en place d'une commission de Bons Offices. L'acception et la soumission à la conférence nationale d'un candidat du comité  Exécutif aux élections présidentielles de 2013. »

L e Président par intérim de poursuivre en disant qu'il s'agit « aujourd'hui d'entendre l'appel des militants  pour mettre hors de tout danger le parti ». Il a fait comprendre que cette conférence est un moment crucial car dernier maillon de la chaîne.

C'est pourquoi,  il a demandé aux uns et aux autres de valider le choix qu'a fait le comité exécutif. Il a déclaré qu'à la sortie de cette conférence l'Adema aura choisi son candidat et veillera à ce qu'il bénéficie du soutien et de l'accompagnement de tout le parti. Selon lui, « le caractère consensuel a été mis  en exergue pour la simple raison que le parti veut gagner ».

Ibrahima N'Diaye a conclu en disant que « cette conférence Nationale à mes yeux, est celle de tous les espoirs qui aura su éviter tous les dangers et ouvrir les meilleures perspectives pour son candidat que le comité Exécutif vous propose, j'ai nommé le jeune Dramane Dembélé. »

Jean GOITA

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

Adéma

Choix

Ce qui attend le futur président malien

Ce qui attend le futur président malien

Le Maligraphe

Mali: une présidentielle dominée par les mastodontes

Mali: une présidentielle dominée par les mastodontes

Le Maligraphe

Pourquoi personne n'écoute ce que dit la jeunesse malienne

Pourquoi personne n'écoute ce que dit la jeunesse malienne

danger

AFP

Algérie: 2 ans ferme pour avoir mis en danger un bébé sur Facebook

Algérie: 2 ans ferme pour avoir mis en danger un bébé sur Facebook

AFP

Le Maroc veut sauver le singe magot, un macaque en danger

Le Maroc veut sauver le singe magot, un macaque en danger

AFP

CAN: le Sénégal qualifié, Tunisie relancée, Algérie en danger

CAN: le Sénégal qualifié, Tunisie relancée, Algérie en danger